Evolution de la polémique des assurés concernant les 100 % Santé

L'enjeu est de démocratiser le 100 % Santé auprès des assurés
AccueilActualités → Evolution de la polémique des assurés concernant les 100 % Santé
Depuis le 1er Janvier 2019, le gouvernement a mis progressivement en place une réforme qui permet aux assurés de bénéficier d’offres de soins totalement remboursées. Cependant, ces paniers de soins 100 % Santé suscitent bien des commentaires de la part des assurés. Le point sur cette polémique.

Qu’est ce que le 100 % Santé ?

Le chef de l’Etat français a voulu expressément que toute la population puisse bénéficier de soins de qualité dans trois domaines clés : l’audiologie, le dentaire et l’optique. La réforme du 100 % Santé favorise l’accès à ces soins coûteux pour tous les adhérents à une mutuelle santé.
Nous avons dédié un article complet sur cette réforme. Vous pouvez le découvrir en cliquant ici.

Des obstacles subsistent encore

Les points positifs sont que, actuellement, les mutuelles dentaires s’engagent à stabiliser leurs prix (par rapport aux années précédentes), et les dentistes font ressortir cette décision sur leurs futurs devis.

De leur côté, les opticiens et les audioprothésistes réclament rapidement un tiers-payant (et seraient mêmes partisans d’une accélération de la réforme du 100 % Santé).

Les audioprothésistes (qui devraient normalement passer à cette réforme à partir de janvier 2021) se plaignent de voir leurs ventes baisser (3 % au lieu des 7 % prévus), et souhaiteraient avancer le calendrier de cette réforme car ils pensent que les futurs clients, dans l’attente d’un reste à charge zéro », préfèrent attendre la mise en place effective de cette réforme pour effectuer leur achat.

Le gros hic de ce panier santé reste le tiers payant, et, de l’avis de la Mutualité Française, il ne sera pas encore en place en 2020….D’où un certaine blocage de la part des dentistes.
Quoi qu’il en soit, le débat n’est pas clos, et certains points de frictions doivent encore être débattus dans les moindres détails entre les différents partenaires.

Les avantages de cette réforme pour les assurés

Les avantages du 100 % Santé sont multiples. En effet, en plus d’une prise en charge complète de certains équipements optiques, dentaires ou audiologiques (à partir de 2021 pour ce dernier poste), on peut retrouver :

  • L’accessibilité de cette réforme pour tous (à partir du moment où l’on adhère à un contrat responsable),
  • La liberté de choix du praticien,
  • L’accès à une offre 100 % Santé, peu importe le praticien.

En optique :

Votre opticien devra systématiquement vous proposer une gamme variée, comprenant au moins 17 montures adultes et 10 montures enfants.
Les verres devront corriger l’ensemble des troubles visuels, et être spécialement traités contre les rayures et les reflets. Ils doivent aussi être amincis comme les verres hors 100 % Santé.
Vous pourrez panacher votre achat en choisissant par exemple des verres 100 % Santé alliés à des montures hors réforme, et inversement.

En dentaire :

Environ 46 % des actes prothétiques seront concernés par le dispositif 100 % Santé.
Vous pourrez choisir votre prothèse fixe ou mobile dans un large choix adapté, esthétique, bien conçu et fabriqué dans d’excellents matériaux. Comme le prévoit la réforme, votre prothèse sera intégralement remboursée.

En l’audiologie :

Tous les équipements proposés sont performants et esthétiques. Il ne s’agit pas de proposer des produits peu fonctionnels à bas coûts, mais de rendre accessibles à tous les soins les plus chers en conservant leur qualité.
En ce qui concerne les aides auditives, la base de remboursement de la Sécurité sociale sera doublée. Elle pourra atteindre jusqu’à 400 € par oreille.

Les perspective d’avenir

Pour démocratiser le 100 % Santé, les assureurs devront communiquer sur ce dispositif novateur. Ils ne sont d’ailleurs pas les seuls. En effet, il est primordial que les opticiens, dentistes et audioprothésistes mettent en avant ces produits remboursés auprès de leurs patients. Seule leur participation pourra développer l’offre 100 % Santé et la rendre populaire auprès des assurés.