Prime de naissance 2021-2022 : de nouveaux changements pour cette année

Hausse du montant de la prime de naissance, changement de la date du versement... Découvrez toutes les nouveautés pour cette année.
AccueilActualités → Prime de naissance 2021-2022 : de nouveaux changements pour cette année

Alors que la prime de naissance versée par la CAF n’avait pas été revalorisée jusqu’à 2014, la prestation connait depuis quelques années de nombreuses revalorisations. Par exemple, son montant est passé de 944 € à 947 € entre 2019 et 2020. L’année 2021-2022 ne déroge pas à cette nouvelle tendance. Plus encore, les conditions de versements de cette prime ont également été modifiées cette année afin de permettre aux parents d’anticiper l’arrivée de leur enfant. Focus sur ces changements.

Quel est le montant de la prime de naissance 2021-2022 ?

La crise sanitaire de l’année 2020 n’a pas stoppé la progression du montant de la prime de naissance en France. En effet, depuis le 1er avril 2021, ce dernier est passé à 948,27 €, soit une augmentation de + 0,1 % par rapport à l’année 2020-2021 (où la prime s’élevait à 947,34 €).

Et, comme à chaque fois, cette prime de naissance est définie par le nombre de nouveau-nés comme l’indique le tableau ci-dessous :

Montant de la prime de naissance en fonction du nombre d’enfants à naître

Enfant(s) à naître

Montant de la prime de naissance 2021-2022

1 948,27 €
2 1 856,54 €
3 2 844,81 €
Par enfant à naître supplémentaire + 948,27 €

La prime d’adoption est également revalorisée pour l’année 2021-2022 et passe à 1 896,52 € par enfant de moins de 20 ans adopté. À l’image de la prime de naissance, cette allocation est à multiplier par le nombre d’enfant(s) rejoignant votre foyer.

Quelles sont les conditions à réunir pour bénéficier de la prime de naissance 2021-2022 ?

Pour pouvoir bénéficier de la prime de naissance (et également de celle d’adoption), il vous est nécessaire de respecter certaines conditions. Tout d’abord, vous devez :

  • Réaliser un examen prénatal avant la fin du troisième mois de grossesse ;
  • Déclarer votre grossesse à votre CAF et à votre CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie).

Mais cela ne s’arrête pas là. La prime de naissance est également dépendante des ressources de votre foyer. Ainsi, les revenus perçus en 2019 ne doivent pas dépasser les plafonds présentés dans le tableau ci-dessous.

Plafonds de ressources pour bénéficier de la prime de naissance 2020-2021

Enfants au foyer ou à naître Couple avec un seul revenu

Couple avec 2 revenus ou parent isolé

1 enfant 32 455 € 42 892 €
2 enfants 38 946 € 49 383 €
3 enfants 46 735 € 57 172 €
Par enfant supplémentaire 7 789 € 7 789 €

Quid de la prime d’adoption ?
La prime d’adoption n’est pas soumise à l’examen prénatal, évidemment. Cependant, vos ressources 2019 ne doivent pas dépasser les mêmes plafonds que ceux pour la prime de naissance.

Quand est versée la prime de naissance 2021-2022 ?

Jusqu’à 2020, la prime de naissance était versée avant la fin du deuxième mois suivant la naissance de l’enfant. Cependant, son versement a été décalé cette année afin de permettre aux parents d’anticiper l’arrivée du bébé. En effet, depuis le 1er avril 2021, cette prime est versée en une seule fois au cours du 7ème mois de grossesse.

Pour ce qui est de la prime d’adoption, elle est versée au moment de l’arrivée au foyer de l’enfant de moins de 20 ans.

Compléter la prime de naissance grâce à une mutuelle santé

Même si la prime de naissance fournie par la CAF peut paraître très avantageuse, elle peut ne pas être suffisantes pour certains. Et même si c’est le cas, vous pouvez tout de même être intéressé pour recevoir une seconde prime.

Cette dernière ne dépend pas de vos ressources mais uniquement de votre mutuelle santé. En effet, certaines compagnies d’assurance incluent dans leurs complémentaires santé une allocation en cas de naissance qui peut venir compléter la prime de la CAF. Cette allocation n’est dépendante que de votre contrat et peut aller jusqu’à quelques centaines d’euros.

Souscrire une mutuelle santé après l’annonce de sa grossesse, une bonne idée ?
Non, pas forcément. En effet, certaines garanties peuvent être soumises à des délais de carence et c’est généralement le cas des prestations liées à la grossesse. En d’autres termes, ces garanties ne seront pas effectives pendant une durée précisée dans les conditions générales de la mutuelle santé. Par exemple, les garanties liées à une grossesse ou à un accouchement sont souvent soumises à un délai de carence allant de 9 mois à un an.

Cependant, pour vous accompagner, nous avons créé un classement des meilleures mutuelles santé pour la maternité. Il vous donnera des idées de prises en charge mais également de nombreux conseils pour bénéficier d’une couverture optimale.