Mutuelle 2020 : quelles sont les causes de l’augmentation des tarifs ?

Avec ou sans le 100 % Santé, les cotisations de mutuelle auraient tout de même subi une augmentation de quelques pourcents.
AccueilActualités → Mutuelle 2020 : quelles sont les causes de l’augmentation des tarifs ?

Comme nous l’expliquions il y a quelques mois dans cet article, en début d’année, tous les professionnels des assurances de santé supposaient une augmentation des cotisations pour le début de l’année 2020. Aujourd’hui, nous en savons davantage sur cette future augmentation et nous vous proposons un article détaillé pour vous expliquer les différentes causes de l’augmentation des tarifs des mutuelles santé.

La réforme du 100 % Santé, unique cause de l’augmentation tarifaire ?

Le 100 % Santé (aussi appelé le « Reste à charge zéro ») a pour but de diminuer les frais restant à la charge des patients en optique, dentaire et audioprothèses. Nous avons d’ailleurs consacré un nouvel article à ce sujet.

Depuis le début des discussions à ce sujet, la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn demande aux mutuelles et autres organismes des assurances de santé de limiter l’impact de cette réforme sur les cotisations. Mais les assureurs ont toujours soulevé le problème du financement d’un tel projet.

Avec un peu plus de recul, et à quelques mois de la mise en place des premiers paniers 100 % Santé, nous savons, aujourd’hui, que les cotisations des contrats de mutuelle santé vont augmenter. Cette augmentation risque d’ailleurs d’avoisiner les 10 % pour le début d’année 2020. Cette augmentation peut être expliquée par l’anticipation des assureurs face à une potentielle demande plus importante sur des soins coûteux et jusqu’à présent repoussés au maximum (prothèses dentaires, appareillage auditif…).

Malgré tout, le 100 % Santé n’est pas la seule cause de l’augmentation du montant des cotisations pour l’année 2020.

Augmentation des mutuelles 2020, les causes récurrentes

Avec ou sans le 100 % Santé, les prix des mutuelles santé ont tendance à augmenter tous les ans ou presque, et cela, pour différentes raisons que nous allons vous présenter ci-dessous.

L’augmentation en fonction du profil de l’assuré

Tous les ans, le montant des cotisations des mutuelles santé augmente à cause de l’âge de l’assuré. En effet, pour des besoins et des garanties identiques, une personne de 25 ans et une de 60 ans ne payera pas le même prix. De la même façon, une personne gardant le même contrat pendant plusieurs années verra le prix de ce dernier augmenter petit à petit.

Il se peut, cependant, que certains contrats n’augmentent pas tous les ans, mais tous les 5 ans. On parle alors d’augmentation quinquennale. Mais dans ce cas, l’augmentation sera généralement équivalente à 5 augmentations annuelles sur la même période et pour le même profil de personne.

Dans tous les cas, cela ne concerne que les contrats individuels.

En plus de l’âge de l’assuré, les cotisations peuvent augmenter suite à un changement de situation. C’est le cas notamment lors de l’ajout d’un ayant-droit sur le contrat (enfant, conjoint…). Un déménagement peut aussi être la cause d’un changement de tarif, qu’il soit vers le haut ou vers le bas. En effet, certaines régions, voire même certaines villes, peuvent coûter plus cher en termes de mutuelle santé. C’est le cas, par exemple, de la région parisienne où les dépassements d’honoraires sont beaucoup plus fréquents.

Suite à l’inflation ou l’augmentation du PMSS

Dans le cas des contrats collectifs, l’augmentation des cotisations peut aussi être due à l’augmentation des plafonds mensuel et annuel de la Sécurité sociale (PMSS et PASS). En effet, les cotisations de certains contrats voire même quelques-unes de leurs garanties peuvent être exprimées en fonction du PMSS.

Etabli à 3 377 € en 2019, le PMSS devrait augmenter de 1,4 % et passer à 3 424 € environ en 2020. Idem pour le montant du PASS qui va passer de 40 524 € à 41 088 € en 2020.

Mutuelle 2020, l’augmentation suite à une sinistralité trop importante

Dans certains cas, les assureurs peuvent aussi vous imposer une augmentation de vos cotisations pour que le montant qu’ils perçoivent soit équivalent au montant des remboursements qu’ils devront vous envoyer.

Dans le cas d’un contrat auprès d’une mutuelle santé, si le montant de l’ensemble des remboursements pour tous les adhérents est supérieur à celui des cotisations, alors le principe de la mutualisation s’applique. Tous les adhérents d’un même niveau de garanties se verront appliquer une augmentation pour compenser ce manque.

Si votre contrat n’est pas souscrit auprès d’un organisme mutualiste, le même principe peut s’appliquer, mais de manière individuelle. Si le montant des remboursements que vous avez perçus pendant l’année est supérieur au total de vos cotisations, l’assureur est en droit d’augmenter le montant de vos cotisations pour équilibrer ses dépenses.