L’évolution de la profession : Sur le plan légal, concurrentiel et économique

AccueilMémoiresL’avenir du courtage de proximité en France → L’évolution de la profession : Sur le plan légal, concurrentiel et économique

Sommaire du Mémoire

1 — L’avenir du courtage de proximité en France
2 — L’avenir du courtage de proximité en France : Synthèse
3 — Le courtage en assurances aujourd’hui : Le courtier d’assurances
4 — Le courtage en assurances aujourd’hui : Le courtier d’assurances
5 — Le courtage en assurances aujourd’hui : Le courtier d’assurances
6 — Le courtage en assurances aujourd’hui : Le courtier d’assurances
7 — Le courtage en assurances aujourd’hui : Le courtier d’assurances
8 — Le courtage en assurances aujourd’hui : Les relations du courtier
9 — Le courtage en assurances aujourd’hui : Les relations du courtier
10 — L’évolution de la profession : Sur le plan légal, concurrentiel et économique
11 — L’évolution de la profession : Sur le plan légal, concurrentiel et économique
12 — L’évolution de la profession : Sur le plan légal, concurrentiel et économique
13 — L’évolution de la profession : Sur le plan légal, concurrentiel et économique
14 — L’évolution de la profession : Les changements de distribution grâce au E-commerce
15 — L’évolution de la profession : Les changements de distribution grâce au E-commerce
16 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies de différenciation
17 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies de différenciation
18 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies de différenciation
19 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies basées sur un nouveau modèle économique
20 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies basées sur un nouveau modèle économique
21 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies de regroupement et de développement
22 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies de regroupement et de développement
23 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies de regroupement et de développement
24 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies d’innovation et d’expertise
25 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies d’innovation et d’expertise
26 — Conclusions
27 — Annexes

Accroissement de la concurrence

Le secteur de l’assurance dans son ensemble est un secteur qui est confronté à une concurrence accrue. A l’origine, on comptait trois grands types de distributeurs : les compagnies d’assurances (ainsi que leurs réseaux d’agents généraux, courtiers, réseaux salariés), les mutuelles et les institutions de prévoyance.

Les crises bancaires et financières, ont contraint les banques à trouver de nouvelles sources de revenus. Pour cela, elles ont diversifié leur activité afin d’augmenter leur chiffre d’affaires jusque-là, majoritairement constitué par les octroies de crédit (grâce au taux d’intérêts). De là est née la bancassurance qui consiste, pour un banquier, à proposer des services et produits d’assurance à destination de ses clients. Cette nouvelle activité a permis aux banques commerciales et mutualistes de générer des augmentations de chiffre d’affaires en captant de nouveaux clients. En effet, il est aujourd’hui fréquent, qu’une banque propose avec le crédit, l’assurance de prêt avec l’assurance habitation. Pour attirer les clients et leur proposer des taux de crédit encore plus bas, elles vont même jusqu’à proposer l’assurance complémentaire santé et l’assurance voiture. On retrouve ici la notion d’approche globale du client. Ce mode de fonctionnement est efficace puisque les banques ont des bases de données très importantes et des informations approfondies sur les clients (nécessaires à la réalisation des dossiers de crédit). Cette nouvelle distribution de l’assurance de produits simples bouleverse le marché des agents généraux mais également des courtiers de proximité sur le marché des particuliers.

Par ailleurs, en plus des banques, on retrouve cette concurrence auprès de distributeurs dont l’activité principale en est éloignée. On peut citer facilement quelques distributeurs de contrats d’assurance qui ne l’était pas quelques années en arrière :

  • les concessionnaires automobiles (contrat d’assurance automobile) ;
  • les enseignes commerciales telles que Darty ou la Fnac (contrat d’assurance du mobilier
    électronique ou audiovisuel) ;
  • les compagnies de pompes funèbres (contrat garantie obsèques) ;
  • les agences immobilières (contrats habitation, loyers impayés, PNO).
icone téléphone Être rappelé


En envoyant ma demande j'accepte la politique de protection des données personnelles