L’évolution de la profession : Les changements de distribution grâce au E-commerce

AccueilMémoiresL’avenir du courtage de proximité en France → L'évolution de la profession : Les changements de distribution grâce au E-commerce

Sommaire du Mémoire

1 — L’avenir du courtage de proximité en France
2 — L’avenir du courtage de proximité en France : Synthèse
3 — Le courtage en assurances aujourd’hui : Le courtier d’assurances
4 — Le courtage en assurances aujourd’hui : Le courtier d’assurances
5 — Le courtage en assurances aujourd’hui : Le courtier d’assurances
6 — Le courtage en assurances aujourd’hui : Le courtier d’assurances
7 — Le courtage en assurances aujourd’hui : Le courtier d’assurances
8 — Le courtage en assurances aujourd’hui : Les relations du courtier
9 — Le courtage en assurances aujourd’hui : Les relations du courtier
10 — L’évolution de la profession : Sur le plan légal, concurrentiel et économique
11 — L’évolution de la profession : Sur le plan légal, concurrentiel et économique
12 — L’évolution de la profession : Sur le plan légal, concurrentiel et économique
13 — L’évolution de la profession : Sur le plan légal, concurrentiel et économique
14 — L’évolution de la profession : Les changements de distribution grâce au E-commerce
15 — L’évolution de la profession : Les changements de distribution grâce au E-commerce
16 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies de différenciation
17 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies de différenciation
18 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies de différenciation
19 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies basées sur un nouveau modèle économique
20 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies basées sur un nouveau modèle économique
21 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies de regroupement et de développement
22 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies de regroupement et de développement
23 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies de regroupement et de développement
24 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies d’innovation et d’expertise
25 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies d’innovation et d’expertise
26 — Conclusions
27 — Annexes

La montée en puissance d’internet sur les quinze dernières années a bouleversé un nombre important de marchés dont celui de l’assurance des clients « particuliers » essentiellement. De nombreux distributeurs « on line » sont venus modifier les modes de distribution ordinaires. Les assureurs en ligne sont désormais nombreux, ce sont les comparateurs d’assurance (Assurland), les compagnies d’assurance à distance (Direct Assurance) ou encore les courtiers d’assurance en ligne (Euro Assurance). Quel est le rôle de ces assureurs en ligne et quelles sont les conséquences de ces nouveaux distributeurs pour les courtiers de proximité ?

Rôle des assureurs en ligne

Les assureurs en ligne ont révolutionné le marché de l’assurance du particulier. La distribution des produits d’assurance est majoritairement dirigée vers les contrats automobiles, habitations et santé individuelle, ces trois contrats représentant les principaux contrats d’assurance souscrits par les assurés « particuliers ».

Ces distributeurs à distance offrent des solutions d’assurance pour les clients qui souhaitent souscrire un contrat sans intermédiaire et à moindre coût. Leur référencement de qualité leur permet d’avoir une visibilité très importante et donc de nombreuses demandes de devis. Le comparateur d’assurance en ligne Assurland propose tout type de contrats pour tout type de clients. A cet effet, il est possible pour un restaurateur de faire assurer son restaurant. Il est donc légitime de se demander quelle est la procédure de souscription utilisée et quelles sont les modalités de mise en place de la visite de risque ?

De plus, ces assureurs en ligne et notamment les comparateurs ont accès à la grande majorité des compagnies du marché ce qui permet à leurs clients de faire un réel choix et de prendre la meilleure décision et au meilleur prix. La souscription se faisant uniquement en ligne, ces entreprises sur internet ont des coûts de gestion et des frais de fonctionnement considérablement réduits ce qui leur permet d’avoir un ratio combiné plus bas que les compagnies traditionnelles avec intermédiaires. Ce mode de fonctionnement leur offre la possibilité de proposer des tarifs souvent bien inférieurs aux tarifs proposés par les compagnies, les mutuelles, les réseaux salariés, les agents généraux d’assurance ou encore les courtiers d’assurance. La commercialisation depuis internet leur apporte également un volume important d’affaires souscrites ce qui leur garantit d’obtenir, auprès des assureurs, des tarifs négociés et compétitifs. Enfin, l’approche client de masse et les informations recueillies sur les assurés leur laisse la possibilité de faire de la publicité ciblée, de mettre en place des campagnes commerciales par mail ou par courrier et de toucher un large public. Aujourd’hui, le marché de l’automobile sans intermédiaire pèse pour 64% quand celui de l’habitation représente 56%. Selon un article de l’Argus intitulé « TOP 20 des assureurs auto et MRH », 25 millions de clients s’adressent aux « sans intermédiaires » pour assurer leur véhicule et 19 millions de clients font appels aux « sans intermédiaires » pour leur assurance habitation. Ces chiffres montrent à quel point le marché de l’assurance est fortement concurrencé et que les assureurs en ligne détiennent un fort pourcentage de parts de marché.

icone téléphone Être rappelé


En envoyant ma demande j'accepte la politique de protection des données personnelles