Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies de regroupement et de développement

AccueilMémoiresL’avenir du courtage de proximité en France → Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies de regroupement et de développement

Sommaire du Mémoire

1 — L’avenir du courtage de proximité en France
2 — L’avenir du courtage de proximité en France : Synthèse
3 — Le courtage en assurances aujourd’hui : Le courtier d’assurances
4 — Le courtage en assurances aujourd’hui : Le courtier d’assurances
5 — Le courtage en assurances aujourd’hui : Le courtier d’assurances
6 — Le courtage en assurances aujourd’hui : Le courtier d’assurances
7 — Le courtage en assurances aujourd’hui : Le courtier d’assurances
8 — Le courtage en assurances aujourd’hui : Les relations du courtier
9 — Le courtage en assurances aujourd’hui : Les relations du courtier
10 — L’évolution de la profession : Sur le plan légal, concurrentiel et économique
11 — L’évolution de la profession : Sur le plan légal, concurrentiel et économique
12 — L’évolution de la profession : Sur le plan légal, concurrentiel et économique
13 — L’évolution de la profession : Sur le plan légal, concurrentiel et économique
14 — L’évolution de la profession : Les changements de distribution grâce au E-commerce
15 — L’évolution de la profession : Les changements de distribution grâce au E-commerce
16 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies de différenciation
17 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies de différenciation
18 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies de différenciation
19 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies basées sur un nouveau modèle économique
20 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies basées sur un nouveau modèle économique
21 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies de regroupement et de développement
22 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies de regroupement et de développement
23 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies de regroupement et de développement
24 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies d’innovation et d’expertise
25 — Quelles seraient les stratégies à adopter pour pérenniser l’avenir de la profession ? Les stratégies d’innovation et d’expertise
26 — Conclusions
27 — Annexes

Regroupement de cabinets complémentaires

Pour assurer la pérennité et la survie d’une petite structure d’assurance, le courtier peut choisir de se regrouper avec un cabinet d’une taille similaire mais dont l’activité principale n’est pas la même. On peut penser à la fusion de deux cabinets de proximité dont l’un est tourné vers le marché des particuliers et le second vers le marché des professionnels ou alors du regroupement d’un cabinet de vente en face à face (agence traditionnelle) avec un cabinet spécialisé dans la vente de contrats en ligne. L’objectif majeur d’une fusion est l’accroissement des moyens financiers qui permettront de repenser le plan de développement et de mettre en commun également les effectifs de chaque structure ainsi que les moyens matériels. Le regroupement de deux cabinets pourra également permettre de travailler chaque portefeuille en fonction des compétences de chaque collaborateur. Enfin, le choix de garder un seul point de vente ou d’en privilégier au moins deux devra être décidé qu’après avoir défini le nouveau modèle économique désormais recherché. Pour assurer la pérennité et la survie d’une petite structure d’assurance, le courtier peut choisir de se regrouper avec un cabinet d’une taille similaire mais dont l’activité principale n’est pas la même. On peut penser à la fusion de deux cabinets de proximité dont l’un est tourné vers le marché des particuliers et le second vers le marché des professionnels ou alors du regroupement d’un cabinet de vente en face à face (agence traditionnelle) avec un cabinet spécialisé dans la vente de contrats en ligne. L’objectif majeur d’une fusion est l’accroissement des moyens financiers qui permettront de repenser le plan de développement et de mettre en commun également les effectifs de chaque structure ainsi que les moyens matériels. Le regroupement de deux cabinets pourra également permettre de travailler chaque portefeuille en fonction des compétences de chaque collaborateur. Enfin, le choix de garder un seul point de vente ou d’en privilégier au moins deux devra être décidé qu’après avoir défini le nouveau modèle économique désormais recherché.

icone téléphone Être rappelé


En envoyant ma demande j'accepte la politique de protection des données personnelles