“Délégation”, économiser sur l’assurance de prêt

De nombreuses lois apportent des solutions aux assurés pour se protéger d’un lobbying trop fort des banques. — Conçu par Mrsiraphol - Freepik.com
AccueilActualités → "Délégation", économiser sur l’assurance de prêt

L’assurance de prêt, aussi appelée assurance emprunteur ou encore assurance crédit, permet de se protéger financièrement soi-même ainsi que ses proches vis-à-vis d’un emprunt. En effet, l’assureur s’engage à prendre en charge tout ou partie du capital restant dû en cas d’incapacité, d’invalidité et même cas de décès de l’assuré. Bien que légalement elle soit non obligatoire, elle reste indispensable à l’obtention d’un emprunt auprès d’un organisme de financement.

Souscrire un contrat d’assurance emprunteur

Il existe différentes possibilités pour souscrire un contrat d’assurance de prêt :

  • La solution la plus simple est de souscrire un contrat d’assurance de prêt directement auprès de l’organisme qui vous propose un financement. Ces organismes sont pour la plupart des banques. En étant directement en contact avec le client, elles ont la possibilité de faire valoir leurs offres très facilement. Affichant une facilité déconcertante pour proposer des assurances de prêt, les banques appliquent des tarifs pouvant parfois être excessivement élevés.
  • La deuxième possibilité de souscription à un contrat d’assurance de prêt est de passer par un assureur externe. On appelle ce procédé la délégation d’assurance. La banque délègue l’assurance de son prêt à un prestataire extérieur. Ces assureurs sont spécialisés et peuvent proposer des tarifs plus avantageux.

Jusqu’à 10 000 € d’économisés sur vos cotisations en assurance de prêt en choisissant le service Bonne Assurance.

Fortes de leur statut de prêteur, les banques appliquent des taux bien plus élevés que ceux pratiqués par les assureurs externes en ce qui concerne les contrats d’assurance de prêt. Il est important de se renseigner sur les différents contrats disponibles afin de faire des économies pouvant être conséquentes.

Flèche poitant à droite      Demandez votre devis gratuit en prenant contact avec notre cabinet.      Flèche pointant à gauche

L’état au service de la délégation

Depuis 2010, l’état met en place une série de lois à destination des emprunteurs leur permettant de s’assurer facilement sur les crédits qu’ils peuvent être amenés à contracter pour trouver un financement.

En septembre 2010, l’état fait voter la loi Lagarde qui permet à tous de souscrire une assurance de prêt auprès de n’importe quel assureur. Seul pré requis, les garanties proposées dans le nouveau contrat doivent être au moins équivalentes à celles proposées par celui des organismes de financement.

A la suite de la loi Lagarde, la loi de séparation et de régulation des activités bancaires de juillet 2014, interdit au établissement proposant des financements de changer les taux d’emprunt négociés ou d’appliquer des frais de délégation si jamais l’emprunteur décide de souscrire une assurance de prêt auprès d’un assureur externe.

Toujours en juillet 2014, la loi Hamon prévoit une période de 12 mois pour résilier à n’importe quel moment son contrat d’assurance de prêt à condition que le nouveau soit au moins équivalent au précédent.

En résumé, ces lois apportent des solutions aux assurés pour se protéger d’un lobbying trop fort des banques. Dans le cas où un banquier se montrerait insistant pour faire souscrire une assurance de prêt à l’emprunteur auprès du même établissement qui lui garantit le financement, cet assuré à la possibilité d’adhérer dans un premier temps et de résilier facilement par la suite une fois que le capital emprunté lui a été versé.

Sources et références

icone téléphone Être rappelé


En envoyant ma demande j'accepte la politique de protection des données personnelles