AccueilLes risques en assurance de prêt → Les risques sportifs en assurance de prêt

Les risques sportifs en assurance de prêt

La pratique d’un sport extrême ou d’un loisir à risque, en tant qu’amateur ou de manière professionnelle, peut vous mettre en difficulté et entraîner des exclusions de garanties lors de l’adhésion à un contrat d’assurance de prêt immobilier. Il existe des solutions, mais elles ne sont pas toujours les mêmes selon l’assureur et selon la pratique en question. Il vaut mieux vous renseigner à l’avance et consulter un professionnel comme Bonne Assurance pour vous guider.

Quels sont les sports et loisirs à risques ?

Il n’existe pas de liste officielle de sports et loisirs à risques, mais chaque assureur possède la sienne. En effet, aucun assureur n’évalue les risques de la même manière et ils accordent tous une importance différente aux différents sports et loisirs extrêmes. Voici une liste non-exhaustive des sports les plus régulièrement considérés comme à risques par les assureurs :

  • L’aéronautique
  • Le cyclisme
  • L’équitation
  • La chasse
  • Tous les sports de combat (boxe, arts martiaux …)
  • La plongée
  • Le parapente et le parachutisme
  • Sport de montagne (ski, randonnée, trek, alpinisme, …)

Plus globalement, tous les sports pratiqués à un niveau professionnel peuvent entraîner des exclusions de garanties ou des surprimes, pensez à vous renseigner !

 

Quelles conséquences pour un prêt immobilier ?

La pratique d’un sport à niveau professionnel ou de manière régulière en amateur peut être handicapante pour accéder à un prêt immobilier. En effet, pour les assureurs vous avez statistiquement plus de chance d’être victime d’un accident que la moyenne. Bien sûr, un petit accident aurait peu d’influence. En revanche, un accident plus important entraînant un arrêt de travail est plus grave pour votre assureur, car en cas de non-paiement de vos échéances auprès de votre prêteur c’est l’assureur qui rembourse à votre place. La pratique d’un sport à risque peut donc entraîner une surprime pour compenser le risque d’accident plus élevé qui pourrait entraîner un non-paiement de vos échéances.

 

Comment s’assurer avec un sport à risque ?

Dans certaines situations, pratiquer un sport très dangereux peut même entraîner des exclusions de garantie. Pour ne pas se retrouver bloqué, il est nécessaire de trouver le bon assureur, c’est-à-dire celui qui acceptera de vous couvrir tout en restant accessible en termes de tarifs.

Pour cela, le plus simple reste de faire appel à un comparateur indépendant comme Bonne Assurance. Nous consultons à votre place tous nos partenaires pour vous proposer l’offre la plus adaptée en fonction de vos moyens et du sport que vous pratiquez. Vous y gagnerez du temps et de l’argent ! Il suffit simplement de remplir le formulaire de contact en précisant votre demande et nous vous recontacterons au plus vite.

 

icone téléphone Être rappelé


En envoyant ma demande j'accepte la politique de protection des données personnelles