Comparateur d'assurances et de crédits

Économisez jusqu'à 15.600 € sur le coût total de votre crédit
Je recherche une assurance de prêt immobilier
Accueil → Assurance de prêt

Comparateur d’assurances de crédit

Pour que vous ayez toutes les cartes en main et fassiez les bons choix, nous allons détailler ce qu’est une assurance de prêt et quels sont les points importants à retenir lors de la mise en place d’un prêt immobilier, seul ou en couple.

Nous sommes courtier en assurances et voici (avant nos explications qui suivront) le classement des meilleures assurances emprunteurs.

# Assureur   Contrat
1 Crédit Mutuel Assurances Crédit Mutuel Assurances NaoAssur (Suravenir) Obtenir un devis
2 AXA AXA AXA Direct Emprunteur N°4915 Obtenir un devis
3 MACIF MACIF Garantie Emprunteur MACIF Obtenir un devis
4 Generali Generali Generali 7270 CI Obtenir un devis
5 UTWIN Utwin UTWIN Protection Obtenir un devis
6 Allianz April Allianz 5352 CRD Obtenir un devis
Pour voir la liste complète des meilleurs assureurs et pour visualiser des exemples plus concrets de tarifs, cliquez-ici

Qu’est ce que l’assurance emprunteur ?

L’assurance emprunteur, c’est un contrat qui permet de garantir le remboursement (complet ou partiel) de votre prêt immobilier en cas d’aléas de la vie. Par exemple en cas de décès alors que vous n’avez pas encore fini de rembourser l’emprunt pour votre maison ou appartement, une assurance emprunteur peut se charger de rembourser la totalité de l’emprunt à votre place, de telle sorte que vous ne léguez aucune dette à votre conjoint ou à vos enfants.
Voir ci-dessous pour des cas concrets en exemple.

 

Est-ce obligatoire ?

Toutes les grandes banques exigent une assurance emprunteur immobilier (même si, en réalité, l’assurance emprunteur est légalement optionnelle).

Comment changer d’assurance emprunteur ?

Il est possible de changer d’assurance emprunteur très facilement, même si vous êtes déjà assuré ailleurs. En effet, si avant 2017 il n’était possible de changer que la 1ère année de l’emprunt, depuis 2017 les choses ont changé : vous pouvez basculer en respectant un préavis de 2 mois avant la date anniversaire de votre contrat.

Si Votre crédit a moins d’un an Votre crédit a plus d’un an
La Loi Hamon s’applique
L’amendement Bourquin s’applique depuis 2017
Et que Vous êtes couvert par l’assurance de votre banque ou par un assureur alternatif Vous êtes couvert par l’assurance de votre banque Vous êtes couvert par un assureur alternatif
Alors Vous avez la possibilité de changer d’assurance de prêt à tout moment avant le premier anniversaire de votre crédit Vous avez la possibilité de changer d’assurance de prêt annuellement à date anniversaire Vous avez la possibilité de changer d’assurance de prêt annuellement à la date prévue dans les conditions générales de votre contrat d’assurance
Avec Un préavis de 15 jours Un préavis de 2 mois Un préavis de 2 mois

Banque ou délégation d’assurance, quelles différences et quelles économies ?

La plupart du temps, les banques et autres établissements prêteurs intègrent automatiquement l’assurance de prêt dans leur contrat de crédit. C’est notamment pour cette raison que plus de 85% des contrats d’assurance emprunteur sont souscrits via les banques, vous en faites peut-être parti. Néanmoins, si les banques rendent obligatoires la nécessité d’avoir une assurance de prêt, rien ne vous oblige à prendre votre assurance de prêt chez cette votre banque. Avoir son prêt au CIC et son assurance de prêt ailleurs qu’au CIC par exemple : c’est tout à fait possible par exemple.

Quel intérêt ? Vous allez y gagner de l’argent

En effet, puisque la banque est généralement à la fois prêteur et à la fois assureur, la banque concentre un pouvoir de négociation important : elle peut venir tirer les tarifs de l’assurance à la hausse. Ce qu’on appelle “délégation d’assurance” est le fait de bien distinguer les rôles : vous laissez à votre banque le soin de s’occuper de votre prêt, et vous choisissez un assureur tiers qui viendra s’occuper de l’assurance. Cela permet de faire jouer la concurrence et donc de réduire les coûts. Ce changement est possible n’importe quand :

  • Soit avant de contracter son emprunt ;
  • Soit au cours de la première année de souscription ;
  • Soit tous les ans, au-delà de la première année de souscription.

En faisant appel à un cabinet de courtage en assurance comme le notre, vous pouvez choisir librement d’assurer votre crédit auprès d’un organisme différent de la banque, et donc faire fatalement des économies. Ce service est par ailleurs gratuit : ce n’est pas vous qui réglez le coût de la prestation du cabinet de courtage en assurances. Nous sommes courtiers en assurance et notre rôle est justement de vous aider à réduire le coût de votre assurance de prêt. Pour cela une simulation immédiate et gratuite de tarifs en fonction de votre profil est faisable directement en ligne.

Pourquoi les assurances emprunteurs des banques sont si chères ?

Cela s’explique par le fait que les banques proposent des assurances basées sur des tarifs mutualisés. Un emprunteur de 30 ans, non-fumeur et en bonne santé peut ainsi payer son assurance de prêt au même prix qu’un senior fumeur en moins bonne santé. À l’inverse, les assureurs alternatifs proposent des contrats d’assurance de prêt calculés selon des besoins plus précis, en fonction de plusieurs critères tels que l’âge et l’état de santé de l’emprunteur.

Pourquoi la plupart des personnes prennent l’assurance de prêt de leur banque ?

Généralement par manque d’informations. Chez les primo-accédants de moins de 35 ans, 30% pensent que l’assurance de prêt est facultative, 22% ne savent pas qu’il est possible de déléguer son assurance de prêt, et 38% des personnes interrogées pensent qu’une banque peut refuser que le prêt soit assuré ailleurs (*) (ce qui n’est pas le cas).

En clair les personnes sont assez mal informées. Par ailleurs si 78% savent qu’il est possible de déléguer son assurance de prêt ailleurs qu’à la banque, comment cela se fait-il que 85% des prêts soient assurés chez les banques ? C’est aussi par manque d’envie (démarchages administratifs considérés comme complexes), ainsi que par crainte de la réaction de la banque. Dans la 1ère situation (manque d’envie), il faut savoir que nous nous occupons de l’ensemble des différentes démarches : la procédure administrative est extrêmement simple, d’autant plus face au gain généré (plusieurs milliers d’euros d’économies généralement). Concernant le 2nd point sur la réaction de l’établissement bancaire, vous avez y contraire tout à y gagner : d’une part vous ne faites qu’appliquer vos droits, et d’autre part cela renforce votre pouvoir de négociation auprès de votre banque. En effet si vous présentez à votre banque une assurance de prêt 2x moins chère que celle que vous avez déjà, alors la banque peut décider de s’aligner sur cette proposition. Cette situation se produit plus souvent qu’on le pense.

Profil d’emprunteur(s) Organisme bancaire(1) Assureur alternatif(2) Économies réalisées(3)
Couple de primo-accédant (non-fumeur) Couple de primo-accédant (non-fumeur) 38 000 € 3 063 € 34 937 €
Couple de primo-accédant (fumeur) Couple de primo-accédant (fumeur) 38 000 € 5 365 € 32 635 €
Emprunteur seul Emprunteur seul 16 379 € 2 166 € 14 213 €
Emprunteur seul (effectuant des déplacements professionnels fréquents) Emprunteur seul (effectuant des déplacements professionnels fréquents) 16 379 € 2 527 € 13 852 €
Couple de cinquantenaire (sans ALD) Couple de cinquantenaire (sans ALD) 38 000 € 15 428 € 22 572 €
Couple de cinquantenaire (avec ALD) Couple de cinquantenaire (avec ALD) 38 000 € 15 428 € 22 572 €

(1) Coût de l’assurance emprunteur souscrite après d’une banque sur toute la durée du crédit immobilier.
(2) Coût de l’assurance emprunteur souscrite après d’un assureur alternatif sur toute la durée du crédit immobilier.
(3) Économies estimées et basées sur une moyenne de taux proposé par les banques de 0,38 %.

Cliquez-ici pour visualiser l’intégralité des exemples

Comment profiter de ces économies ? En faisant appel à nous !

Nous sommes courtiers en assurances de prêt : notre métier est justement de dénicher la meilleure assurance en fonction de votre profil


Depuis 1999, le cabinet Bonne-Assurance.com est une société de courtage en assurances située à Toulouse mais qui travaille au niveau national afin de vous aider dans vos démarches relatives aux assurances. Société dynamique et moderne, nous plaçons les mots « client » et « service » au centre de nos préoccupations afin de répondre au mieux à vos attentes.




Les avis laissés par nos clients

Exemple de fonctionnement d’une assurance de prêt

Cas n°1 : en cas de décès de l’emprunteur

profils9

Jean-Pierre, 55 ans a contracté son crédit immobilier de 250.000 € il y a 8 ans. À l’heure actuelle, il doit encore rembourser 158.186 €. Suite à un AVC (Accident Vasculaire Cérébral) entraînant son décès, Jean-Pierre n’est plus en capacité de rembourser cette somme. Bien heureusement, la garantie Décès fait partie des garanties exigées par l’organisme prêteur lors de la contraction du crédit. Comme évoqué précédemment celle-ci prend en charge le capital restant dû en cas de décès de l’emprunteur. Si cette garantie n’est pas souscrite, la dette est transmise à ses ayants-droit.

Détails de l’offre de prêt immobilier :

  • Capital emprunté : 250.000 €
  • Durée totale de l’emprunt : 20 ans (240 mois)
  • Capital restant dû : 158.186 €
  • Durée restante : 12 ans (144 mois)
  • Quotité : 100 %

Garanties souscrites :

 Décès (DC) Souscrite
Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA) Souscrite
Invalidité Permanente Totale (IPT) Non-souscrite
Invalidité Permanente Partielle (IPP) Non-souscrite
Incapacité Temporaire de Travail (ITT) Non-souscrite
Perte d’Emploi (PE) Non-souscrite
Souscrite : Garantie souscrite Non-souscrite : Garantie non-souscrite

Dans le cas de Jean-Pierre, l’assurance a pris en charge les 158.186 € restant. Ses proches n’ont donc pas à rembourser ce capital à l’organisme prêteur.

Cas n°2 : en cas de décès d’un des co-emprunteurs

profil10

Julien et sa femme Sarah ont respectivement 34 et 33 ans. Il y a 3 ans, ils ont emprunté la somme de 180.000 € sur 25 ans pour acheter leur premier appartement en région Bordelaise. Récemment, un dramatique accident de la route a entraîné le décès de la jeune femme. Ayant emprunté ensemble, Julien se retrouve donc seul à devoir rembourser le capital restant. Lors de la souscription de leur assurance de prêt, Julien s’est assuré à hauteur de 80 % et Sarah, à hauteur de 60 %. Cela signifie donc que, suite au décès de Sarah, l’assurance prévoit un remboursement de 96.918 € sur le capital restant dû de 161.530 €.

Détails de l’offre de prêt immobilier :

  • Capital emprunté : 180.000 €
  • Durée totale de l’emprunt : 25 ans (300 mois)
  • Capital restant dû : 161.530 €
  • Durée restante : 22 ans (264 mois)
  • Quotité de Julien : 80 %
  • Quotité de Sarah : 60 %

Garanties souscrites :

Julien Sarah
 Décès (DC) Souscrite Souscrite
Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA) Souscrite Souscrite
Invalidité Permanente Totale (IPT) Non-souscrite Non-souscrite
Invalidité Permanente Partielle (IPP) Non-souscrite Non-souscrite
Incapacité Temporaire de Travail (ITT) Non-souscrite Non-souscrite
Perte d’Emploi (PE) Non-souscrite Non-souscrite
Souscrite : Garantie souscrite Non-souscrite : Garantie non-souscrite

Dans le cas de Julien et Sarah, l’assurance a pris en charge 96.918 € (qui correspond à la quotité souscrite par Sarah). Julien doit donc rembourser seul la somme de 64.612 €.

Cas n°3 : en cas de perte d’emploi

profils7

Il y a 5 ans, Anthony, 32 ans, a contracté un emprunt immobilier de 150.000 € pour l’achat de son premier appartement. Suite à la baisse de l’activité de l’entreprise pour laquelle il travaille, il a subi un licenciement économique. Ingénieur dans cette société depuis 8 ans, Anthony se retrouve maintenant sans emploi et peine à rembourser son crédit immobilier tous les mois. En effet, il n’avait pas souscrit la garantie perte d’emploi proposée par son assureur.

Détails de l’offre de prêt immobilier :

  • Capital emprunté : 150.000 €
  • Durée totale de l’emprunt : 20 ans (240 mois)
  • Capital restant dû : 116.285 €
  • Durée restante : 15 ans (180 mois)
  • Quotité : 100 %

Garanties souscrites :

 Décès (DC) Souscrite
Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA) Souscrite
Invalidité Permanente Totale (IPT) Souscrite
Invalidité Permanente Partielle (IPP) Souscrite
Incapacité Temporaire de Travail (ITT) Non-souscrite
Perte d’Emploi (PE) Non-souscrite
Souscrite : Garantie souscrite Non-souscrite : Garantie non-souscrite

Dans le cas d’Anthony, l’assurance de prêt n’intervient malheureusement pas. En effet, pour obtenir le remboursement des échéances de son crédit, Anthony aurait dû souscrire la garantie perte d’emploi prévue à cet effet. 

(1) https://www.april.fr/informations/infographie-les-jeunes-primo-accedants-et-l-assurance-de-pret
(2) BAO France, pour un emprunt à 36 ans d’un montant de 300 000 € sur 20 ans – Garanties Décès-PTIA-IPT-ITT.

icone téléphone Être rappelé


En envoyant ma demande j'accepte la politique de protection des données personnelles