Comparateur indépendant d'assurances

Soulagez vos proches de l'organisation de vos funérailles
Je cherche à constituer un capital pour mes obsèques
AccueilAnticiper mes funérailles avec une assurance obsèques → 5 points à connaître sur l'Assurance Obsèques

5 points à connaître sur l’Assurance Obsèques

En 2014, près de 4 millions de contrats d’assurance obsèques étaient actifs et ce chiffre n’a cessé d’augmenter depuis. A quoi sert une assurance obsèques ? Combien coûte-elle ? Bonne Assurance répond à toutes vos interrogations et vous fait profiter de nos astuces de professionnels.

Quelle différence entre assurance obsèques, décès et vie ?

Si vous n’êtes pas spécialiste en assurance, il est très facile de confondre assurance décès et assurance obsèques. Un contrat d’assurance obsèques correspond à la mise en place d’un capital dédié au financement voire à l’organisation des funérailles de l’assuré.

Une assurance décès en revanche permet le versement soit d’un capital, soit d’une rente à un ou plusieurs bénéficiaires si l’assuré décède avant la date de fin du contrat. Un contrat d’assurance décès porte donc sur une période de temps donnée (entre 10 et 20 ans généralement). Ce type de contrat est conseillé à des personnes jeunes qui font vivre tout un foyer et souhaitent protéger leur famille en cas d’accident.

Si vous souhaitez constituer un capital qui sera versé quoi qu’il arrive à vos proches, c’est un contrat d’assurance vie qu’il faudra choisir. Ce type de contrat assure le versement d’un capital ou d’une rente définie à l’avance aux bénéficiaires de l’assuré, peu importe le moment de son décès.

Quelle différence entre les contrats d’assurance obsèques ?

Si l’on se concentre seulement sur l’assurance obsèques, on peut distinguer trois types de contrats qui correspondent à différents besoins :

  • Contrat en capital : Il permet de financer les obsèques en versant un capital à un bénéficiaire qui peut utiliser cette somme comme il l’entend, pas forcément pour organiser les funérailles.
  • Contrat en prestations personnalisées : Il prend en charge le financement et l’organisation de vos funérailles en versant le capital défini directement à l’opérateur funéraire de votre choix. De cette manière vous êtes assuré que vos dernières volontés seront respectées.
  • Contrat en prestations standardisée : Il est proposé par les banques et les compagnies d’assurance qui ont un accord avec un opérateur funéraire. Seul bémol, vous êtes limité à 3 choix : inhumation ou crémation, cérémonie civile ou religieuse, et le montant du capital à engager.

Combien coûte une assurance obsèques ?

Une assurance obsèques ne coûte pas forcément très cher, d’autant plus que c’est à vous de choisir le capital que vous souhaitez engager dans l’opération. Le montant des cotisations dépend de la méthode de versement :

  • Versement unique : Vous choisissez un capital que vous versez en une seule fois. En 2017, le prix moyen des obsèques est d’un peu plus de 3000€. Prévoir un capital légèrement au-dessus de cette somme est conseillé pour palier d’éventuels surcoûts, 4000€ par exemple.
  • Versements temporaires : Vous pouvez choisir de cotiser tous les mois pendant une durée définie pour constituer le capital. Si nous reprenons nos 4000€ de capital sur une période de 15 ans, vous devrez cotiser environ 22€ par mois.
  • Versements viagers : La dernière possibilité est de choisir un capital, et de cotiser jusqu’à son décès pour l’atteindre. Le risque est de cotiser plus que le capital défini, en sachant que l’argent versé en trop sera perdu. Si vous avez cotisé moins que le capital prévu au moment de votre décès, ce n’est pas rentable pour l’assureur, c’est pourquoi les cotisations sont généralement 20% plus élevées.

Qui sont les bénéficiaires ?

Ces contrats sont assez souples, l’assuré peu choisir un ou plusieurs bénéficiaires du capital mis en place dans la convention obsèques. Cela peut être un proche, qui recevra le capital et pourra l’employer de la manière dont il le souhaite.

Si le contrat comprend des prestations personnalisées, le bénéficiaire sera généralement l’organisme de pompes funèbres qui se charge d’organiser la cérémonie. S’il reste de l’argent du capital après avoir financé la cérémonie, le reste de la somme sera restitué aux proches désignés.

Qu’est-ce qu’il faut vérifier avant de souscrire ?

Evidemment, le souscripteur ne pourra pas vérifier la qualité de la prestation à laquelle il aura droit. Il existe néanmoins certains éléments à vérifier avant de souscrire un contrat d’assurance obsèques pour être sûr de sa qualité.

Les frais

La plupart du temps, les organismes qui proposent des contrats de prévoyance appliquent des frais sur vos versements ainsi que des frais de gestion. Il faut être très attentif vis-à-vis de ces frais car ils peuvent atteindre jusqu’à 30% du capital initial. Etant donné que ces frais sont amputés du capital, il convient de bien vérifier qu’une fois les frais déduits il restera assez d’argent pour réaliser vos volontés.

La revalorisation du capital

Bien que globalement faible, il faut vérifier que le capital que vous avez choisi sera assez revalorisé au cours du temps. En effet, le tarif moyen des prestations funéraires est en constante augmentation et il faut que vous soyez assuré qu’au moment venu, le capital sera suffisant pour couvrir tous les frais à engager.

Délai de carence et délai de versement

Dernière spécificité, les délais de carence et de versement. Le délai de carence prend effet directement après la signature du contrat. C’est une période de temps (1 à 2 ans) durant laquelle aucun capital ne sera versé en cas de décès de l’assuré.

Concernant le délai de versement, il dépend de l’organisme d’assurance choisi. Pour raccourcir ce délai au maximum, les bénéficiaires devront fournir rapidement de nombreuses pièces justificatives. Il est donc préférable de les prévenir pour leur éviter d’avancer les frais avant d’être remboursés.

icone téléphone Être rappelé


En envoyant ma demande j'accepte la politique de protection des données personnelles