AccueilProtéger son entourage avec une assurance Décès Invalidité → Choisir entre assurance vie et assurance décès

Choisir entre assurance vie et assurance décès

Quelles sont les différences entre une assurance vie et une assurance décès ?

Les différences entre une assurance vie et une assurance décès restent très subtiles pour la plupart des personnes. Pourtant, ces deux produits se distinguent avec l’un définit comme un placement d’épargne et l’autre comme une solution de prévoyance. Faisons le point sur les aspects de ces assurances afin de comprendre quel produit paraît le plus intéressant pour vous, notamment en matière de couverture décès.

Quelles sont les différences et les points communs entre une assurance vie et une assurance décès ?

Les contrats d’assurance vie et d’assurance décès peuvent porter à confusion du fait de leur dénomination semblables. Pourtant, il ne s’agit pas des mêmes produits. L’assurance vie est un placement financier alors que l’assurance décès est une solution de prévoyance. Le point commun qu’on peut trouver entre ces deux solutions est lors du décès du souscripteur avant le terme du contrat. Les bénéficiaires nommés perçoivent alors le capital défini, ou une rente si ce mode de versement a été sélectionné pour l’assurance décès.

Découvrons dans ce tableau la synthèse des principales caractéristiques de l’assurance vie et de l’assurance temporaire décès afin de mettre en exergue leurs différences et points communs.

Assurance vie

Assurance temporaire décès

L’assurance vie est un produit d’épargne. Elle peut comporter une clause bénéficiaire en cas de décès.

L’assurance décès est un produit de prévoyance.

L’objectif est de faire fructifier une épargne.

L’objectif est de laisser un soutien financier à vos proches si vous disparaissez.

Le souscripteur est le bénéficiaire de contrat. Si le souscripteur décède avant le terme du contrat, il s’agit du proche nommé dans la clause bénéficiaire.

Le souscripteur nomme un bénéficiaire.

Pas d’âge limite.

Age limite de souscription: généralement 65 ans

Le montant de la prime ou des cotisations est fixé librement avec des minimas possibles

Le montant des cotisations dépend du profil du souscripteur (âge, état de santé, activités à risques,…).

Il est possible d’effectuer un versement unique complété, ou non, de versements réguliers ou libres.

Il est possible de verser un capital et de le compléter par des cotisations annuelles.

Cette épargne reste disponible. Le souscripteur peut la récupérer au terme du contrat, mais aussi la racheter.

Le souscripteur ne peut pas récupérer son capital et ses cotisations. Ils sont même perdus en cas de non-décès avant le terme du contrat.

Votre épargne peut-être majorée par des intérêts annuels.

L’assurance décès n’est pas une épargne, il n’y a pas d’intérêts.

Placement à moyen et long terme, contrat renouvelable et illimité dans le temps.

L’assurance décès temporaire est limitée dans le temps.

L’assurance-vie est défiscalisé mais comporte des frais de gestion et d’arbitrage.

Au décès du souscripteur, le capital (ou la rente) prévu(e) au contrat est attribué(e) au bénéficiaire.

choix assurance vie ou assurance décès

Assurance vie et assurance décès : quelle solution pour quel besoin ?

L’assurance vie et l’assurance décès ne répondent pas aux mêmes besoins bien qu’en cas de décès du souscripteur des similarités, soient constatées.

La question à vous poser si vous hésitez entre ces deux contrats est dans quel but souhaitez-vous épargner ou cotiser ?

  • Est-ce que vous souhaitez vous constituer une épargne qui vous aidera au moment de votre retraite ou en cas d’un besoin de fonds disponibles dans l’avenir ?
  • Est-ce que vous désirez protéger vos proches en cas de décès prématuré et leur assurer un minimum de confort avec un soutien financier ?

Quels sont les avantages et les inconvénients de l’assurance vie ?

L’assurance vie demeure le placement préféré des Français depuis de nombreuses années. Il est ainsi logique qu’elle comporte plus d’avantages que d’inconvénients comme le met en avant ce tableau comparatif. Bien que les placements en multisupports se développent de plus en plus, la placement mono support en fonds euros conserve son attractivité. Un constat qui met en avant la préférence des Français pour la sécurisation de leur épargne, même si les intérêts sont faibles ces temps-ci.

En matière de succession, l’assurance vie offre également des avantages fiscaux certains. Ces derniers séduisent les épargnants pour leurs futures donations à leurs héritiers ou à des proches. C’est d’ailleurs dans le cadre d’une donation effectuée avant 70 ans et dans la limite de 152 500 € par bénéficiaire que l’attrait majeur de l’assurance vie apparaît.

Avantages de l’assurance vie

Inconvénients de l’assurance vie

Un produit d’épargne disponible.

Une épargne soumise à des frais divers.

Le versement d’intérêts annuels pour les fonds euros.

Le capital de départ minimum requis.

Le droit de souscrire plusieurs contrats d’assurance vie.

La sortie en rente qui en cas de décès peut entraîner le non versement de la totalité du capital épargné.

Le capital garanti en fonds euros.

Le choix d’une sortie en rente définitif.

Le placement en multisupport potentiellement plus rémunérateur.

Le capital non garanti en cas d’une assurance-vie en unités de compte.

L’arbitrage possible des placements multisupports pour conserver es plus-values.

La gestion libre risquée si vous n’êtes pas sensibilisé au domaine de la finance.

Succession : versement du capital au bénéficiaire en cas de décès.

Les avantages fiscaux en matière de succession avant 70 ans.

Les taxes pour des montants supérieurs à 152 500 € plus attractives que les droits de succession.

La possibilité de définir un bénéficiaire qui ne fait pas parti de vos héritiers (sous conditions).

Quels sont les avantages et les inconvénients de l’assurance décès ?

L’assurance décès présente de nombreux atouts si vous souhaitez protéger vos proches au cas ou vous veniez à disparaître prématurément. Bien qu’elle soit limitée dans le temps, certaines compagnies proposent une durée du contrat jusqu’à vos 99 ans. Retenez aussi que pour souscrire un contrat d’assurance décès, il vaut mieux le faire avant votre retraite, et même au plus tôt. En effet, une personne de 60 ans paiera beaucoup plus cher ses cotisations pour un même capital assuré.

Enfin, sachez qu’il existe aussi l’assurance décès Vie entière qui ne présente pas de limitation de durée du contrat. Découvrez cette solution, peut-être adaptée à votre profil, sur notre page de présentation de l’assurance décès Vie Entière.

Avantages de l’assurance temporaire décès

Inconvénients de l’assurance temporaire décès

Offrir un soutien à vos proches en cas de décès prématuré ou non.

Un capital à fonds perdus en cas de non-décès au terme du contrat.

La définition du montant du capital à la signature du contrat.

L’âge limite de versement.

Cette assurance peut être utilisée en cas de perte d’emploi, d’invalidité ou d’incapacité de travailler.

Le montant des cotisations qui augmente avec l’âge pour un même capital espéré.

La possibilité d’opter pour le versement d’une rente éducation pour vos enfants.

L’âge limite de souscription.

La possibilité de choisir une rente conjoint.

L’examen de santé au-delà d’un certain âge pour souscrire un contrat.

La possibilité de choisir un bénéficiaire en dehors des héritiers ou de votre famille.

Comment souscrire un de ces contrats ?

souscrire assurance décès

Vous pouvez souscrire une assurance vie ou une assurance décès auprès de votre assureur existant, votre banquier ou tout organisme qui propose de telles solutions. N’hésitez pas à comparer plusieurs offres afin de sélectionner celle qui sera la mieux adaptée à votre profil et vos attentes. Enfin, prenez le temps de lire votre contrat et posez des questions à vos conseillers afin de bien comprendre les spécificités de ces contrats.

Assuré, bénéficiaire, souscripteur, … si ces termes vous semblent flous voici une explication pour chacun d’eux qui vous permettra de lire plus aisément votre contrat. Quatre personnes sont en effet concernées lors de la création d’un contrat d’assurance vie :

  • L’assureur : il est chargé de couvrir les risques pris par l’assuré en garantissant un taux minimum
  • Le bénéficiaire : on lui reverse le capital placé en cas de décès de l’assuré. C’est le souscripteur qui le choisit.
  • L’assuré : s’il décède, le capital est alors versé au bénéficiaire.
  • Le souscripteur : il doit être majeur ou avoir une autorisation parentale. Il s’agit de la personne qui souscrit le contrat et qui apporte le capital.

Pourquoi utiliser une assurance vie en tant qu’assurance décès ?

Si l’assurance-vie est utilisée en tant qu’assurance décès, vous pouvez accéder à de nombreux avantages, comme énumérés ci-après :

  • Premièrement, les frais de transmission sont moindres que lors d’une succession classique. Avec l’assurance vie, il est possible de transmettre une somme allant jusqu’à 152 500 € exonérée de droits alors que cette somme est plafonnée à 100 000 € en succession classique. Au-delà de cette somme, les taxes sur la donation s’élèvent à 20 % avec l’assurance vie contre 45 % en donation classique. L’assurance vie est donc également une bonne assurance décès.
  • Deuxièmement, en cas d’accidents de la vie, les intérêts peuvent être exonérés d’impôts. Ainsi, en souscrivant une assurance vie, non seulement vous prévoyez votre décès, mais en plus vous vous assurez en cas de coup dur. Par exemple, les intérêts seront exonérés d’impôts si votre entreprise met fin à votre activité suite à une liquidation judiciaire, si vous êtes mis en retraite anticipée ou si vous devenez invalide de 2ème ou de 3ème catégorie.

Les conseils de Bonne-Assurance.com

Ces contrats d’assurance vie et d’assurance décès nécessitent l’accompagnement d’un expert afin de bien comprendre leurs avantages et inconvénients par rapport à votre profil. Nos conseillers de Bonne-Assurance.com, se tiennent à votre disposition afin de procéder à une étude de vos besoins et de votre profil, et ensuite vous orienter vers une offre adaptée parmi les contrats de nos partenaires.

Parce qu’il existe aussi des différences dans les contrats d’assurance-vie et d’assurance décès proposées par les assureurs, il est important de consacrer du temps à la comparaison de plusieurs offres dont les garanties peuvent sensiblement varier.

icone téléphone Être rappelé


En envoyant ma demande j'accepte la politique de protection des données personnelles