Personnes âgées et sport : une solution pour retarder la dépendance ?

Mieux-vieillir grâce à une activité physique et sportive régulière.
AccueilActualités → Personnes âgées et sport : une solution pour retarder la dépendance ?

Il est conseillé de faire du sport pour entretenir sa forme dès le plus jeune âge, mais continuer pendant la retraite présente aussi des avantages. Afin de retarder les effets de la dépendance, plusieurs initiatives ont été proposées afin de sensibiliser les personnes âgées aux activités sportives. Le sport est un moteur social apportant du bien-être et il pourrait permettre aux personnes âgées de rester plus longtemps autonomes.

Les bénéfices du sport pour limiter la dépendance

Plusieurs études scientifiques ou menées par des acteurs de la médecine ont pu mettre en évidence les bienfaits de l’activité physique et sportive en matière de santé, de prévention santé et de prévention de la dépendance. Ces études confirment que le sport ou même une activité physique régulière comme le jardinage, peut retarder la perte d’autonomie qui semble incontournable lorsque l’on avance en âge. Il permet aussi d’entretenir une bonne forme et pour la plupart des disciplines sportives il créé et entretient le lien social. Des bénéfices qui s’imposent comme des piliers pour « mieux-vieillir », au-delà de l’entourage proche et du soutien familial.

Le « sport santé » est aussi un sujet de plus en plus dynamique que nous avions abordé dans un précédent article. Il ne semble désormais plus à prouver que maintenir au maximum une activité physique et sportive contribue au « bien-vieillir ». Reste à respecter la condition que la pratique soit suivie, guidée et en accord avec l’état de santé de la personne.

Des offres de mutuelles motivantes pour entretenir votre forme

À l’image de nombreux acteurs de la santé, les mutuelles ont-elles aussi bien compris les avantages de la prévention santé par le sport. Des compagnies comme Swiss Life ou encore la MAIF proposent notamment une aide à la prise en charge du sport. Cette offre est à ce jour principalement destinée aux patients souffrant d’Affections de Longue Durée. Néanmoins, SwissLife a aussi étendu cette offre au plus grand nombre via un Communiqué. Parce que la prévention coûte aussi moins cher aux mutuelles et à la Sécurité Sociale, il est possible d’envisager que dans l’avenir ces offres d’aide à la prise en charge du sport se démocratisent et soient de plus en plus accessibles.

Quelques chiffres sur la pratique du sport par les personnes âgées

C’est quand l’âge avance que le sport est de moins en moins pratiqué. Un fait notamment rapporté par une étude réalisée par l’Insee sur l’année 2015. Cette dernière met en évidence les différences dans la pratique du sport entre les hommes et les femmes. Les hommes pratiqueraient plus souvent une activité sportive que les femmes, mais une différence se révèle entre les deux sexes. Chez les hommes, la pratique d’une activité sportive diminue avec l’âge. Chez les femmes, c’est plutôt à partir de 65 ans que l’on décèle cette diminution, alors que le taux de pratique restait stable avant cet âge apparemment crucial. Par conséquent, à partir de 50 ans la tendance s’inverse et les femmes détrônent les hommes en maintenant leur discipline sportive.

La dépendance, un enjeu actuel toujours sans solution

Face aux différents enjeux liés à la dépendance, le gouvernement cherche actuellement des solutions pour lutter contre la perte d’autonomie et contre le manque de places disponibles en centres spécialisés. Plusieurs solutions ont été évoquées, mais seront elles suffisantes face au nombre croissant de personnes âgées ? Une deuxième journée de solidarité pourrait être mise en place, ou encore une nouvelle branche pour la Sécurité Sociale. Différentes issues possibles, mais lesquelles ne suffiraient pas encore à financer la dépendance selon certains spécialistes.

De plus, la crise des EHPAD a marqué l’actualité récente. Le personnel soignant, trop peu nombreux, a du mal à prendre en charge le nombre important de personnes âgées placées dans ces établissements.

 Il est donc important de prévenir la dépendance, et le sport s’avère être une solution à ne pas négliger pour retarder cet état lié au vieillissement.

Sources et références

icone téléphone Être rappelé


En envoyant ma demande j'accepte la politique de protection des données personnelles