« Les Français et l’optique », les résultats 2019 par Santéclair

Les habitudes des Français ont-elles changé avec l'arrivée du 100 % Santé optique ? Santéclair répond à cette question.
AccueilActualités → « Les Français et l’optique », les résultats 2019 par Santéclair

Du 26 mai au 3 juin 2020, Santéclair, a fait réaliser en partenariat avec Harris Interactive, dans le cadre de l’observatoire des parcours des soins, une 5ème enquête sur le thème « Les Français et l’optique ».

Vous trouverez, dans cet article, les résultats de ce sondage qui feront apparaître dans les moindres détails la perception des Français face au vaste sujet qui nous est sensible : l’optique.

Qui est Santéclair ?

Santéclair une société filiale d’importants organismes complémentaires d’Assurance Maladie (comme nos partenaires Cegema, SwissLife…). Depuis 10 ans, elle accompagne les assureurs santé afin d’améliorer la prise en charge de leurs assurés. Pour cela, Santéclair propose un vaste réseau de praticiens sélectionnés pour leur sérieux et leur technicité, et qui ont accepté de proposer des tarifs négociés et des prestations de qualité.

Comment cette enquête a-t-elle été réalisée ?

L’enquête dont nous vous présentons les résultats ci-dessous a été réalisée à partir d’un échantillon de 1 554 personnes majeures. Ce panel a donc été choisi pour répondre à un sondage représentatif des Français, selon des quotas qui incluent le sexe, l’âge, la catégorie socioprofessionnelle et la région des personnes interrogées.

Quels sont les résultats de cette enquête nationale ?

L’enquête de Santéclair repose sur différents thèmes :

  • Le port d’équipement optique (lunettes ou lentilles),
  • Les consultations chez des professionnels de la vue (ophtalmologue ou opticien),
  • L’équipement optique (prix, choix…)
  • La prise en charge des frais en optique.

Les résultats par rapport au port de lunettes de vue ou de lentilles

Selon les résultats, 78 % des Français interrogés portent des lunettes de vue, et 15 % disent porter des lentilles. Mais 27 % de ceux qui n’ont actuellement aucune correction optique avouent ressentir le besoin d’en porter.

Parmi ceux qui portent des lunettes de vue, 64 % le font depuis plus de 10 ans.

De plus, les interrogés ont montré des besoins très spécifiques :

  • 47 % des personnes de plus de 50 ans portent des verres progressifs,
  • 26 % des porteurs de lunettes ont besoin de verres pour voir de loin,
  • 16 % pour voir de près,
  • 6 % portent des verres dans un but bien précis (par exemple : travail sur ordinateur ou fatigue oculaire).

Les résultats par rapport aux consultations chez un professionnel de la vue

Toujours selon l’étude, 6 Français sur 10 disent consulter un professionnel de la vision (ophtalmologue ou opticien) au moins une fois tous les deux ans.

Cette proportion monte à 7 sur 10 pour les porteurs de lunettes et à 9 sur 10 pour les porteurs de lentilles.

Mais globalement, ils sont 7 sur 10 à déclarer avoir dû supporter des délais trop longs avant d’obtenir une consultation, ou ont cité d’autres difficultés (coût excessif, éloignement géographique…). Et 32 % d’entre eux avouent que ces aléas ont perturbé leur vie quotidienne ou retardé leurs soins oculaires.

L’avis des Français sur leur équipement optique (prix, choix…)

Ce sont des critères prioritaires qui entrent dans le choix de l’équipement optique. En effet :

  • 91 % des porteurs de lunettes attachent de l’importance au traitement des verres (anti-reflet, anti-UV, anti-rayures, amincissement…).
  • 93 % considèrent que le prix de la monture est important, ainsi que le style de cette monture (pour 88 % des porteurs).
  • 46 % estiment même que la marque est à prendre en considération.

De plus, l’origine de la fabrication préoccupe 58 % des porteurs de lunettes en ce qui concerne les verres, et 55 % pour les montures. Et 85 % des personnes interrogées déclarent que les produits entrant dans le cadre d’une offre 100 % Santé les rassurent.

Le 100 % Santé, qu’est-ce que c’est ?

La réforme du 100 % Santé est mise en place depuis 2019 pour favoriser l’accès à certains soins coûteux dont l’optique. En effet, ce dispositif permet d’obtenir des remboursements complets pour une paire de lunettes.

L’impact de la réforme du 100 % Santé sur le choix des Français

L’étude s’intéresse également à ce que la réforme du 100 % Santé a changé dans les habitudes de consommation en optique des Français. Voici les réponses des personnes interrogées :

  • 25 % des porteurs de lunettes pensent que leur choix se portera sur un équipement à tarif libre (verres + monture).
  • 35 % opteront pour un équipement mixte (verres à tarif libre et monture dans le cadre du panier 100 % Santé).
  • Le reste (40 %) opte, par contre, pour un équipement entièrement 100 % Santé.

Mais il est important de noter que 80 % des personnes consultées ne sont pas hostiles à posséder un équipement optique ayant un reste à charge élevé (jusqu’à 200 €).

Que pensent les Français de la prise en charge de leur frais optiques ?

Les frais d’optique étant généralement élevés et très peu pris en charge par l’Assurance Maladie, Santéclair et Harris Interactive ont également interrogé le panel à ce sujet.

Il en ressort que presque 2/3 des personnes interrogées (64 %) sont satisfaites de la prise en charge de leurs frais optiques par leur mutuelle santé.

Cependant, ils attendent tout de même une amélioration dans la rapidité d’obtenir un rendez-vous et un accompagnement tout au long de leur parcours optique.

De plus, 30 % de ceux qui déclarent posséder une mutuelle santé, disent avoir eu recours au réseau d’opticiens partenaires de leur assureur. Et plus de 88 % d’entre eux se montrent enthousiastes sur la disponibilité et le rapport qualité/prix de ces professionnels.

Quels sont les vœux des porteurs de lunettes ?

Au moment de l’acquisition d’un équipement optique, il ressort que trois vœux importants émergent de cette consultation :

  • Un équipement complet pour un examen de la vue chez l’opticien (88 %),
  • Une paire de lunettes de soleil adaptée à prix réduit pour tout achat de lunettes de vue (82 %),
  • Des opticiens spécialistes : pour les sportifs, les enfants, les troubles visuels importants… (68 %).

Cette étude « Les Français et l’optique » fait ressortir les points forts de cet univers médical, et oriente les futures améliorations du système, qui évolue au fil des mois et de la conjoncture économique, mais elle vous permet surtout de vous situer et d’orienter favorablement votre parcours de soins optiques.