Lego : un placement qui rapporte plus que les placements financiers ?

La valeur des collections prisées, comme Harry Potter ou Star Wars, augmenterait de 11 % par an en moyenne.
AccueilActualités → Lego : un placement qui rapporte plus que les placements financiers ?

Il n’est pas inconnu que certaines boîtes de Lego peuvent rapporter des sommes importantes après une vente sur internet. En effet, une boîte contenant le nécessaire pour construire une version réduite du Taj Mahal a été vendue près de 4.000 € lors d’enchères sur internet en octobre 2018 alors qu’elle ne coûtait que 299 € à sa sortie en 2008. En janvier 2018, une professeure d’économie russe a même estimé que les Lego pouvaient être un placement plus rentable que certains placements comme le Livret A ou l’assurance-vie.

Quelle est donc la rentabilité des Lego ?

D’après Bloomberg, un groupe financier américain spécialisé dans l’information économique et financière, cette professeure d’économie a analysé le prix de 2.300 boîtes de Lego à thème entre 1987 et 2015, que cela soit pour leur prix de vente à leur sortie, mais aussi, leur coût à la revente en 2015.

A travers cette étude (qui a commencé, au départ, avec la collection de son fils), Victoria Dobrynskaya a pu estimer que la valeur de certaines collections très prisées (comme Harry Potter, Star Wars ou encore les collections sur Batman ou d’autres héros) s’est accrue avec une hausse de 11 % en moyenne par an. Par exemple, un exemplaire neuf du célèbre vaisseau Faucon Millenium de Star Wars coûtait 549 € à sa sortie en 2007 et a été revendu à plus de 5.000 € en enchères sur internet avant sa réédition en 2017.

Plus encore, la professeure d’économie a pu remarquer que les petites boîtes (contenant moins de 133 pièces) sont les plus rentables avec une hausse de leur valeur de 22 % par an en moyenne, contre seulement 7 % pour les grosses boîtes (de plus de 860 pièces).

Cependant, les Lego ne sont pas un placement facile. Tout d’abord, car certaines collections, bien qu’en lien avec une marque ou une série qui fonctionne, peuvent perdre de la valeur. C’est notamment le cas avec les boîtes relatives aux Simpson qui perdraient 3 % de sa valeur originelle. Et d’autres problèmes se posent pour les collections prisées : l’état de l’emballage (neuf, déjà ouvert, abîmé…) a un grand impact sur la valeur de la pièce.

Un dernier problème vient terminer la boucle : le risque de ne jamais revendre son modèle à un bon prix, et cela, malgré la collection prisée et l’état parfait de votre boîte de Lego. En effet, Lego semble avoir pris conscience de la valeur de certaines pièces. Et, afin d’en limiter les reventes, la société propose des rééditions. Cela a été le cas du Faucon Millenium de Star Wars qui a été réédité en 2017, ce qui a fait perdre près de 50 % de sa valeur aux modèles de la version de 2007.

Qu’en est-il de la rentabilité des produits d’épargne ‘‘ordinaires’’ ?

Comme indiqué dans notre article sur les produits d’épargne préférés des Français, il n’y a que le livret A qui obtient la faveur de plus de la majorité des Français, avec un peu plus de 70 % de détenteurs de ce produit. Pourtant, son taux de rendement est de 0,75 % depuis le 1er août 2015 et sera maintenant jusqu’au 31 janvier 2020. Le deuxième produit d’épargne préféré des Français est donc l’assurance-vie, avec son taux de rendement d’environ 2 %. Autant dire qu’ils ne font que pâle figure face à la rentabilité de certaines collections de Lego, bien qu’ils soient un placement beaucoup plus sûr.

Les livrets de développement durable et solidaire (LDDS), les PEL (plans d’épargne logement) et les livrets d’épargne populaire (LEP) ne rattrapent pas la mise avec leur taux de rendement respectifs de 0,75 %, 1,5 % et 1,25 %. Mais encore une fois, tous ces produits d’épargne restent plus sûrs que le placement de vos fonds dans des collections de Lego.

Sources et références

  • https://www.bloomberg.com/