Comparateur indépendant d'assurances

Comparez les meilleures offres d'assurance auto
Je recherche une assurance auto
AccueilAssurance auto → Assurance automobile et covoiturage : ce qu'il faut savoir

Assurance automobile et covoiturage : ce qu’il faut savoir

Le covoiturage est en pleine expansion ces dernières années, que cela soit pour des trajets occasionnels comme des départs en vacances, mais aussi pour aller au travail. Tout cela pour pouvoir réduire ses frais que cela soit pour l’essence, les péages, etc. Mais il est important de savoir s’il est nécessaire de souscrire une assurance spécifique pour le covoiturage ou s’il faut faire des démarches particulières avant tout.

Focus sur le covoiturage

Le principe du covoiturage est très simple : il s’agit de partager sa voiture avec plusieurs personnes effectuant un trajet similaire au vôtre. Il est ainsi possible, pour des trajets quotidiens, de changer de voiture régulièrement afin de diminuer les dépenses. Ou dans le cadre de trajets occasionnels, de demander une compensation par rapport aux frais de transport (carburant, péages, stationnement…).

Remarque 

Bien que le propriétaire de la voiture puisse demander une compensation pour les frais, il ne peut tirer aucun bénéfice du covoiturage. Si c’est le cas, il sera donc considéré comme un transporteur professionnel et devra souscrire une assurance professionnelle spécifique.

Les avantages du covoiturage

Si le covoiturage trouve de plus en plus son public en France, c’est parce qu’il présente différents avantages qui séduisent les Français. En effet, faire du covoiturage est à la fois :

  • Economique: comme dit précédemment, le covoiturage permet de réduire les coûts en termes de mobilité,
  • Convivial : le covoiturage permet de ne pas être seul en voiture et de rencontrer de nouvelles personnes,
  • Ecologique : en diminuant le nombre de voitures sur la route, le covoiturage permet donc de réduire la pollution, mais aussi les embouteillages.

Covoiturage et assurance

Il y a deux situations bien distinctes lors d’un covoiturage. Vous pouvez être :

  • La personne qui propose le covoiturage, et donc le propriétaire de la voiture,
  • Un passager du covoiturage.

Si vous êtes le propriétaire de la voiture

Quand vous proposez un covoiturage, il y a différentes questions à prendre en compte concernant les assurances.

Existe-t-il une assurance spécifique pour le covoiturage ?

La réponse est non. Cependant, il est obligatoire d’être au moins assuré au tiers, ce qui correspond à l’assurance minimum face à la loi en termes d’assurance auto. Grâce à cela, tous les dommages que vous pourrez causer à autrui en cas d’accident responsable seront couverts par votre assureur, qu’ils soient matériels ou physiques. De cette manière, vos passagers seront protégés. Sachez aussi que certaines plateformes de covoiturage vont même jusqu’à proposer des offres d’assurance auto, qui, à long terme, pourraient proposer des tarifs en fonction des notes obtenues après les trajets.

Quelles sont les garanties optionnelles qui peuvent être utiles pour le covoiturage ?

En fonction du niveau de votre assurance auto (tiers, tous risques, …), vous pouvez décider d’opter pour des garanties supplémentaires. Par exemple, la garantie Dommages corporels du conducteur peut prendre en charge vos frais médicaux si vous étiez blessé pendant un accident responsable. Plus encore, une garantie Assistance peut être utile pour les covoiturages, car elle couvre le remorquage de votre véhicule en cas d’accident ou de panne et peut même aller jusqu’à prendre en charge les frais d’hébergement si besoin.

Y-a-t-il des démarches spécifiques à entreprendre pour le covoiturage ?

Là encore, la réponse est non. Mais, même s’il n’y a pas de démarche spécifique, vous pouvez contacter votre assureur. Surtout si vous proposez régulièrement des trajets en covoiturage. Ainsi, il pourra attirer votre attention sur les choses les plus importantes.

Vous souhaitez laisser le volant à un de vos passagers ?

Cette pratique n’est pas interdite. Au contraire même, en cas de trajet très long, elle peut même être des plus pratiques. Mais avant de laisser quelqu’un prendre le volant de votre voiture, pensez à vérifier qu’il n’y a pas de clause de conducteur exclusif. En effet, certains contrats d’assurance auto limitent le nombre de conducteurs par véhicule, vous pouvez être le seul ou alors, seules les personnes désignées dans votre contrat pourront prendre le volant à votre place (votre conjoint(e), vos enfants…).

Si votre contrat vous autorise à laisser le volant, il est important de savoir qu’en cas d’accident responsable, c’est vous qui subirez le malus et non pas le conducteur occasionnel.

Si vous êtes le passager d’un covoiturage

Si vous n’êtes que le passager lors d’un covoiturage, vous n’avez évidemment pas à souscrire d’assurance. Cependant, il peut être important de vérifier que le conducteur possède bien un certificat d’assurance à jour ainsi qu’un permis valable.

Que faire si l’on vous propose de prendre le volant lors d’un covoiturage ?

Vous pouvez tout à fait prendre le volant pendant un covoiturage où vous êtes passager. Mais à la condition que le contrat d’assurance auto du propriétaire de la voiture autorise le prêt du volant à un conducteur occasionnel.

icone téléphone Être rappelé


En envoyant ma demande j'accepte la politique de protection des données personnelles