Comparateur indépendant d'assurances

Jusqu'à 30 % d'économie pour les mêmes garanties
Je recherche une assurance habitation
Accueil → Comparateur assurance habitation et logement

Assurance Habitation, protégez votre logement

Pour vous aider à faire votre choix pour protéger votre habitation, nous allons vous expliquer en détails ce qu’est une assurance habitation (aussi appelée assurance multirisque habitation ou MRH), et tout ce qu’il faut savoir.

En tant que courtier en assurances, nous vous accompagnons dans votre recherche. Pour ce faire, nous vous proposons de découvrir le classement des meilleures assurances habitation et quelques tarifs avant toutes nos explications.

Est-elle obligatoire ?

Le contrat MRH n’est pas toujours obligatoire. En effet, dans certaines situations, il est possible d’y souscrire uniquement par souhait : c’est le cas, notamment, des propriétaires vivant dans leur propriété, ou encore pour les locataires d’un appartement meublé (selon le choix du propriétaire).

Nous vous proposons, ci-dessous, un tableau récapitulatif de toutes ces situations.

Tableau récapitulatif des situations nécessitant ou non un contrat MRH

 

Statut de la personne Statut de l’assurance habitation
Copropriétaire Obligatoire
Propriétaire occupant hors d’une copropriété Non obligatoire
Propriétaire occupant dans une copropriété Obligatoire
Propriétaire non-occupent hors d’une copropriété Non obligatoire
Propriétaire non-occupant dans une copropriété Obligatoire
Locataire Obligatoire
Colocataire Obligatoire

Explications des situations plus en détails

Si vous êtes copropriétaire

Depuis 2014 et l’application de la loi Alur, vous êtes obligé de souscrire une assurance pour votre responsabilité civile ; c’est-à-dire pour vous assurer contre les dommages que vous pourriez causer à vos voisins, aux tiers présents dans l’immeuble, aux autres habitations de l’immeuble ou à ses parties communes.

Si vous êtes propriétaire et que vous vivez dans le logement en question

Dans ce cas, si votre bien n’est pas compris dans une copropriété, alors vous n’avez aucune obligation d’assurance.

Mais pour éviter d’avoir à supporter les frais de réparations des dommages que vous pourriez causer à autrui, ou ceux qui seraient causés à votre habitation ou à son mobilier par des évènements tels que l’incendie, le dégât des eaux, les explosions ou le cambriolage, vous auriez tout intérêt à souscrire une assurance multirisque habitation (garantie responsabilité civile du contrat multirisque habitation).

Si, par contre, votre bien est compris dans une copropriété, vous êtes dans l’obligation de vous assurer, ne serait-ce qu’au niveau de votre responsabilité civile, comme dit précédemment.

Si vous êtes propriétaire et que votre bien est en location

Si le bien est hors d’une copropriété, alors que, en tant que propriétaire, la souscription d’une assurance multirisque habitation (MRH) est facultative, mais elle peut être obligatoire pour votre locataire.
Les assureurs, pour vous accorder une sécurité complémentaire, proposent des garanties MRH destinées aux propriétaires non-occupants (Assurance PNO).

Il faut savoir que l’assurance PNO (généralement limitée aux dégâts des eaux, incendies et catastrophes naturelles) vous couvrira dans le cas d’inoccupation de votre logement (par exemple des vacances entre deux locataires, ou une période de préavis après le congé donné par votre locataire).

Dans le cas où votre bien est compris dans une copropriété, vous devrez, là encore, souscrire une assurance habitation.

Si vous louez un appartement ou une maison

Alors vous êtes obligé de souscrire une assurance habitation. En effet, conformément à la loi du 06 juillet 1989, vous êtes tenu de vous assurer contre les risques locatifs, en produisant une attestation d’assurance habitation lors de la remise des clés, et ensuite chaque année à la demande du bailleur.

Cette assurance obligatoire des risques locatifs couvre les dommages causés par un incendie, une explosion ou un dégât des eaux survenu dans le logement que vous louez. Mais elle ne couvre pas les dommages que vous pourriez causer à vos voisins ou à vos biens.

Pour une telle couverture, vous devrez souscrire des garanties complémentaires facultatives.

Si vous ne pouvez pas justifier de la souscription d’une assurance couvrant les risques locatifs, votre bailleur est en droit de vous mettre en demeure de lui communiquer cette attestation d’assurance obligatoire. Passé un délai d’un mois, il pourra souscrire l’assurance pour votre compte. Dans ce cas le montant de la prime d’assurance majorée éventuellement de 10 % (indemnité compensatoire pour les démarches établies à votre place) viendra alors s’ajouter au montant de votre loyer.

Remarque

Il faut savoir que ce type d’assurance connaît deux exceptions :
S’il s’agit d’un logement de fonction ou un logement saisonnier, il n’y a pas d’obligation d’assurance, mais en cas de sinistre vous devrez néanmoins répondre des dommages que vous aurez causés.
– Pour la location saisonnière, le contrat de location de cette habitation meublée peut contenir une clause qui prévoit l’obligation de vous assurer pour les dommages éventuels que vous pourriez causer au logement durant votre séjour.
Vérifiez toutefois si cette clause n’est pas déjà comprise dans votre contrat multirisque habitation au titre de la garantie villégiature.
Dans la négative, vous devrez souscrire un contrat d’assurance spécifique, ou demander à votre assureur un avenant à votre contrat multirisque habitation pour une extension de garantie villégiature.

Si vous vivez en colocation

A la différence d’un locataire vous pouvez choisir entre deux options :

  • La souscription d’un contrat unique sur lequel les noms de tous les colocataires figurent, avec pour chacun des garanties équivalentes.
  • La souscription d’un contrat par colocataire (afin de limiter les risques de litiges en cas de sinistre, il est préférable dans cette hypothèse que ces contrats, indépendants les uns par rapport aux autres soient souscrits auprès d’un même assureur).

Remarque

Dans le cas de changement de colocataire, si un seul contrat a été souscrit pour l’ensemble des colocataires, il faudra prévoir un avenant au contrat de location et d’assurance.

Que couvre une assurance multirisque habitation ?

Une assurance multirisque habitation (MRH) couvre généralement deux types de risque : les dommages causés par les sinistres et les dommages pouvant être causés aux tiers. Mais il est également possible d’opter pour des garanties supplémentaires et facultatives.

La garantie Dommages aux biens

Une assurance habitation consiste à garantir au moins les risques comme :

  • Les dégâts des eaux,
  • Les incendies et les explosions,
  • Le bris de glace,
  • Les dommages ménagers (électriques),
  • Les événements climatiques (tempête, grêle, neige),
  • Les catastrophes naturelles et technologiques (selon les termes de la loi).

Ainsi, si un de ces sinistres venait à se produire, votre assurance MRH vous permettrait d’être indemnisé des frais de réparation des dommages engendrés. Cette indemnisation vous permettra donc de vous retrouver, après la remise en état de votre logement, dans la même situation qu’avant le sinistre.

Mais il est bon de savoir que votre assureur applique un taux de vétusté pour évaluer le montant de votre indemnité. Si votre mobilier est endommagé, votre contrat peut prévoir :

  • Une indemnisation à neuf (vous serez payé du remplacement du mobilier par le même mobilier neuf),
  • Ou une indemnité en valeur de remplacement (et vous serez payé pour le coût du mobilier diminué de sa valeur d’usage).

La responsabilité civile

Une assurance habitation inclut obligatoirement la responsabilité civile et familiale, afin de couvrir les réparations des dommages que l’assuré, ou un membre de sa famille, un animal de compagnie, ou un objet sous sa garde, aurait causé à un voisin, un tiers, ou à ses biens.

Cette garantie couvre sans plafond d’indemnisation les dommages corporels subis par les voisins ou des tiers. Elle couvre aussi sans plafond d’indemnisation les dommages matériels subis par vos voisins ou des tiers.

Remarque

Cette garantie de recours des voisins et des tiers n’intervient que s’il existe un dépôt de plainte et de réclamation de la part de ces derniers.

Les garanties optionnelles

Une police multirisque habitation peut être complétée par diverses garanties adaptées aux besoins particuliers de l’assuré. Il existe, par exemple, des garanties vous offrant une couverture :

  • Le vol et le vandalisme,
  • Les dommages liés à des canalisations enterrées ou au refoulement d’égouts,
  • Les dommages subis suite à une émeute ou un attentat,
  • Les frais de relogement, de déblaiement, de secours, d’honoraires d’experts ou de remise en état des lieux du logement suite à un sinistre,
  • Etc.

Le calcul de la prime d’une assurance multirisque habitation

Le montant de la prime d’une assurance habitation se base sur différents critères. Parmi ceux-là, nous pouvons citer :

  • Le lieu d’habitation : un logement dans une grande ville présentera plus de risques qu’un logement en zone rural,
  • Les caractéristiques du logement : s’il est votre logement principal ou secondaire, si c’est un appartement ou une maison, sa superficie, le nombre de pièces, son niveau de sécurisation (en fonction de la présence ou non d’un détecteur de fumée, d’une alarme…), etc.
  • Votre statut en tant qu’occupant (propriétaire ou locataire),
  • Le contenu du logement (mobilier, objets de valeur…),
  • Les garanties souscrites,
  • Le montant de la franchise et celui de l’indemnisation souhaité.

Pour la souscription d’un contrat MRH, vous devez déclarer la valeur des biens mobiliers et capitaux à garantir attenants au logement.

L’évaluation doit être juste car elle constitue le plafond de l’indemnisation. Elle sert donc de base au calcul de la cotisation et détermine le niveau de la franchise.

Surestimer ses biens revient donc à payer une forte cotisation avec le risque, en cas de sinistre, de ne pas être remboursé du tout par l’assureur qui prouvera la fausse déclaration. Et, en cas de fausse déclaration intentionnelle, l’assureur peut ne pas vous indemniser du tout.

Exemples de tarifs

En tant que courtier en assurances, nous comparons plusieurs contrats afin de vous aider à trouver celui qui sera le plus adapté à votre situation, mais aussi à vos besoins et à votre budget.

Ici, nous vous présentons différents tarifs d’assurance habitation. Ces exemples ont été établis sur notre tarificateur en mai 2019.

Tarifs pour un logement étudiant

Profil étudiant

Clément est étudiant à Bordeaux et il cherche son premier appartement. Afin de ne pas dépasser son budget, il opte pour un studio de 21 m² qui n’est, ni au rez-de-chaussée de l’immeuble, ni au dernier étage. Grâce à Bonne-Assurance.com et à notre simulateur, il a pu trouver une solution adaptée à ses besoins.

Cotisation par an Cotisation par mois
Tarif trouvé le plus bas 76 € 6,33 €
Tarif trouvé le plus élevé 158 € 13,17 €

Exemples de tarifs pour un propriétaire occupant

Couple de propriétaires occupants

Laura et Georges, son mari, ont acheté une maison de 114 m² à Saint Nazaire il y a quelques années, et, aujourd’hui, ils souhaitent changer d’assurance MRH.

Cette maison possède 5 pièces de moins de 30 m² et une pièce de 38 m². Elle a également un garage et une véranda de 32 m². En plus de cela, Laura et Georges aimeraient assurer leur mobilier à hauteur de 10 000 €.

Grâce à notre comparateur d’assurance habitation, ils peuvent faire le choix entre des dizaines d’offres.

Cotisation par an Cotisation par mois
Tarif trouvé le plus bas 221 € 18,42 €
Tarif trouvé le plus élevé 382 € 31,83 €

Tarifs pour un propriétaire non-occupant (qui loue son appartement)

Profil PNO

David a acheté un appartement de 103 m² à Hossegor pour le louer. Et, aujourd’hui, il est à la recherche d’une assurance PNO, c’est-à-dire un contrat pour être couvert en cas de sinistres pendant que l’appartement n’est pas occupé.

Grâce au comparateur d’assurances habitation de Bonne-Assurance.com, il a pu assurer l’appartement, mais aussi tout ce qu’il contient, au mieux.

Cotisation par an Cotisation par mois
Tarif trouvé le plus bas 103 € 8,58 €
Tarif trouvé le plus élevé 224 € 18,67 €

La note Bonne-Assurance.com

Avant de partir, prenez le temps de consulter les avis que laissent nos clients sur notre cabinet de courtage d’assurance entièrement indépendant. Récoltés sur une plateforme externe à la nôtre, ces avis sont vérifiés et donc totalement objectifs.

icone téléphone Être rappelé


En envoyant ma demande j'accepte la politique de protection des données personnelles