L’assurance à régler pour une voiture électrique est-elle économique ?

Le prix d'achat d'une voiture électrique peut être élevé. Mais, qu’en est-il du coût de son assurance ?
AccueilActualités → L’assurance à régler pour une voiture électrique est-elle économique ?

Pour des raisons écologiques la voiture électrique séduit de plus en plus les Français. Certes, son prix d’achat est élevé, mais son usage judicieux peut s’avérer plus économique que celui de certains moteurs thermiques…Mais, qu’en est-il du coût de son assurance ?
Cet article essaiera de faire le point sur ce problème, et vous aidera peut-être à opter pour les bons choix.

Les différences entre un véhicule électrique et un autre hybride

Les véhicules tout électrique sont munis de batteries d’accumulateurs, qui, au cours de leur vie, réduisent appréciablement la production de CO2 de 2 à 6 fois moins, et ainsi contribuent à la protection de l’environnement.
Ces véhicules se rechargent sur des bornes électriques, publiques ou personnelles. Actuellement, nous comptons environ 28 000 bornes en France, mais le nombre grandit sans cesse.

Les voitures hybrides possèdent deux moteurs : un moteur thermique à essence qui est plutôt destiné à des longs parcours et un autre électrique, généralement utilisé en milieu urbain, ou sur des trajets plus petits. Leur utilité et leur souplesse sont prouvées dans les embouteillages.

Il existe également une gamme de véhicule « hybride rechargeable », qui diffère par la présence d’un moteur à essence de secours.
Lorsque celui-ci est en marche, il recharge la batterie du moteur électrique, et rassure le conducteur, craignant de se retrouver avec des batteries vides, au cours d’un déplacement dépourvu de prises de recharge.

Les avantages d’opter pour un véhicule électrique

Ce type de voiture bénéficie d’un bonus écologique de la part de l’état qui dépend de l’âge du véhicule acheté, de son prix d’achat, d’une prime de conversion, si le propriétaire accompagne son acquisition d’une mise à la casse de son ancien véhicule. Mais ces aides sont variables, elles fluctuent au fil des années ou des événements.

En général il est considéré qu’un véhicule électrique est amorti au bout de 6 ans, contre 11 ans s’il s’agit d’un véhicule diesel ou à essence. Son prix de revient kilométrique est plus faible.

L’électricité est moins chère, avec moins de fluctuations que le marché pétrolier, et avec cette source d’énergie, vous pourrez, pour un achat de carburant équivalent, parcourir jusqu’à 7 fois plus de kilomètres.

Qu’en est-il de l’assurance du véhicule ?

On peut estimer que la prime d’assurance de ce type de véhicule peut se montrer moins chère que pour un véhicule classique de 10 à 30 % de moins, et certains assureurs vont jusqu’à 50 % de moins pour les raisons suivantes :

  • Un véhicule électrique est privilégié pour effectuer des trajets plus courts, à vitesse plus faible, et les statistiques démontrent que le risque d’accident est moins élevé.
  • Les assureurs misent sur le côté écologique et responsable des conducteurs de ce type de véhicule propre. C’est pourquoi ils proposent généralement des remises ou des chèques-cadeaux en compensation de cet esprit civique.

Cependant, en assurant un véhicule électrique, il ne faut pas perdre de vue que :

  • La batterie de ce véhicule est généralement louée par le concessionnaire, mais pensez à l’inclure dans l’assurance de la voiture. De même, signalez dans votre assurance habitation la présence de la borne individuelle de recharge spécialement affectée à cette voiture, et qui est située dans votre domicile.
  • Il est fortement conseillé de souscrire à une formule d’assurance auto en « tous risques » , et de prendre la garantie « valeur à neuf ». Les pièces détachées des véhicules électriques sont plus chères.

Comment tirer le maximum de bénéfice de l’assurance auto d’un véhicule électrique ?

Il faut sans cesse retenir ces principes essentiels :

  • Conduire prudemment, en respectant la loi, sans excès de vitesse préjudiciables aux points de votre permis !
  • Ne pas oublier que ce sont les sinistres qui grèvent le coût des assurances.
  • Un kilométrage annuel réduit vous permettra de payer moins cher votre assurance.
  • Et enfin, que l’installation d’une mini-caméra sur votre véhicule sera le garant de votre situation lors d’un sinistre et peut même vous fera bénéficier d’une réduction de votre prime.