Une voiture autonome Uber créée un accident mortel au Etats-Unis

Une piétonne a été renversée par une voiture autonome Uber aux Etats-Unis.
AccueilActualités → Une voiture autonome Uber créée un accident mortel au Etats-Unis

Lundi 19 mars a eu lieu le premier accident avec une voiture autonome impliquant un piéton. A Tempe, en Arizona, une femme de 49 ans poussant un vélo a été percuté par une voiture autonome Uber circulant dans le cadre d’un programme d’essaie de ces véhicules. Elaine Herzberg, la victime, est décédée à l’hôpital où elle avait été transférée.

Les causes de l’accident Uber

Plusieurs éléments expliquent une telle catastrophe. Au moment de l’accident, le véhicule Uber était alors en mode autonomie totale et la route très peu éclairée ne permettait pas d’anticiper le comportement de la piétonne. D’autant que la victime n’a pas emprunté de passage piéton protégés pour traverser la route. Une vidéo de l’accident a été mise en ligne par la police le mercredi de la même semaine dans le cadre de l’enquête.

Le groupe Uber a donc annoncé qu’il allait suspendre les tests réalisés sur les voitures autonomes dans les villes de Tempe, San Francisco, Pittsburgh aux Etats-Unis et de Toronto au Canada. Le groupe souhaite apporter des modifications sur ses véhicules afin que ce genre d’accidents ne se reproduise plus.

Pour rappel la voiture autonome est censée détecter ce que l’homme ne peut pas grâce aux nombreux capteurs placés sur le véhicule.

A noter : Le groupe Toyota a lui aussi décidé de cesser ses tests en expliquant être choqué par cet événement. Ils reprendront leurs tests au moment opportuns selon son entité américaine dédiée aux champs de l’intelligence artificielle et de la robotique.

La responsabilité

Cet accident relance donc le débat sur la responsabilité de la voiture autonome. Le chef de la police de Tempe a tout de même estimé que le véhicule de la compagnie n’était pas en tort. Mais la parution de la vidéo a remis en question cette hypothèse. Le conducteur aurait-il pu éviter cette piétonne ?

La responsabilité est pour l’instant toujours celle du conducteur en cas d’accident, car actuellement, aucun véhicule 100% autonome n’a été mis en place. Une fois arrivés sur le marché, la responsabilité sera certainement tournée vers le constructeur. Le système de l’assurance auto va donc considérablement changer dans quelques années.

L’avenir et les enjeux de la voiture autonome

Même si la voiture autonome ne devrait pas faire son apparition avant au moins 2020, ce nouveau type de véhicule constitue déjà un enjeu futur pour plusieurs aspects, et notamment en ce qui concerne la sécurité. La plupart des accidents étant aujourd’hui du, en très grande partie à l’erreur humaine, les véhicules autonome devrait réduire au moins de moitié le nombre d’accidents de la route. Ce n’est pas cet accident qui va décourager les constructeurs à continuer à innover dans ce domaine, au contraire, cela va les pousser à perfectionner leurs technologies pour éviter au maximum le risque.

La réelle question est, est-ce que les conducteurs sont prêts à devenir passagers de leurs propres véhicules ? Craignent-ils le manque de fiabilité, mais surtout, n’ont ils pas peur de perdre le plaisir de conduire ?

Sources et Références

  • http://www.lepoint.fr/automobile/actualites/loi-responsabilite-ethique-la-voiture-autonome-en-questions-20-03-2018-2204205_683.php
  • http://www.frandroid.com/produits-android/automobile/494892_accident-de-voiture-autonome-la-responsabilite-duber-mise-en-cause-par-la-police
  • http://www.sudouest.fr/2018/03/22/voiture-autonome-d-uber-la-police-publie-la-video-de-l-accident-mortel-4304135-4755.php
  • https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/voiture-autonome-enjeux-et-debats-autour-de-la-securite-de-la-voiture-de-demain-772431.html
icone téléphone Être rappelé