Comparateur indépendant d'assurances

AccueilActualités → Hausse généralisée du prix des assurances

Hausse généralisée du prix des assurances

L’année 2010 a été caractérisée par une hausse du prix des primes d’assurance automobile, l’année 2011 suivra une tendance similaire qui s’appliquera sur le prix de toutes les formes d’assurances.

2010 met fin à plusieurs années de baisse tarifaires des courtiers d’assurance

Bien que ces dernières années, les montants des primes d’assurance ont été revus à la baisse par les courtiers, l’année 2010 est venue mettre un terme à cette tendance. En 2010, les tarifs de l’assurance automobile et de l’assurance habitation ont été tirés vers le haut. Bien que plusieurs raisons permettent d’expliquer ces hausses, la principale est l’augmentation du nombre des sinistres. Les courtiers d’assurance ont donc augmenté le prix des primes d’assurances habitation et des assurances automobiles pour se prémunir financièrement contre les catastrophes naturelles.

Les risques de catastrophes naturelles ont remis en question le système d’assurance

Les tempêtes et les inondations survenues dernièrement ont mis en évidence la vulnérabilité financière des assureurs à faire face efficacement à ce genre de sinistre. Sans une augmentation des prix de l’assurance habitation, de nombreux assurés courent le risque de ne pas être suffisamment couverts en cas de catastrophes naturelles majeures. Par exemple, les tempêtes Klaus et Xynthia ont pesé lourd sur les résultats des courtiers en assurance dommage. Suite à ces catastrophes, les dégâts matériels sur les habitations ont été plus que conséquents.

L’assurance automobile également concernée

Le nombre de sinistres automobiles survenus étant également en hausse, le prix des assurances automobiles a dû être augmenté pour tenir compte de cette réalité. La hausse est doublement justifiée, car non seulement l’indemnisation des sinistres est supportée totalement par les courtiers d’assurances automobiles, mais en plus, les coûts de remise en état des véhicules, à savoir la main d’oeuvre et les pièces de rechange ont grimpés en raison de l’inflation. Cette année on enregistre une hausse des bris de glace automobile et une fréquence accrue de dégâts matériels.

Une hausse préventive, mais nécessaire

Les courtiers d’assurance envisagent donc une nouvelle hausse du prix des assurances automobile et habitation dès le 1er janvier 2011. Sans cette hausse qui va mettre fin à des années de baisses tarifaires, les assureurs courent le risque de ne pas disposer de fonds d’indemnisation suffisants en cas de catastrophe à grande échelle. Les courtiers d’assurance en France ont une longueur d’avance et sont pionniers, car dès 2013 cette stratégie sera obligatoirement étendue à tous les courtiers d’assurance en Europe.

Une hausse au service des assurés

Bien que cette hausse fasse grincer les dents des assurés, il s’agit d’une mesure préventive obligatoire imposée par l’état et qui ne viendra pas augmenter les profits des assureurs. Au contraire, elle a pour but de garantir à chaque assuré une couverture adéquate en cas de sinistre majeur touchant une part importante de la population. L’augmentation du prix de l’assurance automobile et de l’assurance habitation est donc à envisager comme une amélioration du système de protection des assurés.