Generali et son agence phygitale : un projet représentant l’avenir

Generali a ouvert sa première agence phygitale, à Nice - Conçu par Freepik
AccueilActualités → Generali et son agence phygitale : un projet représentant l’avenir

A l’automne dernier, notre partenaire Generali a présenté un projet novateur : l’agence Segui-Paoli, située à Nice. Il s’agit d’une agence phygitale, contraction de « physique » et « digitale ». Avec ce nouveau concept, Generali montre bien que les axes d’innovation dans le domaine de l’assurance sont nombreux. Quel est ce nouveau format d’agence, et quel est son intérêt pour vous, assurés ? Ce sont les questions auxquelles nous allons vous répondre à propos de ce projet d’avenir. 

Le contact humain laissé au premier plan par Generali

Bien que la signification du mot « phygital » semble claire, elle peut cacher beaucoup de particularités. Pour Julie Parente, Nicolas Paoli et Jean-Marc Segui, agents généraux de Generali à l’origine du projet, il s’agit d’un lieu de rencontre entre les pratiques digitales et le contact humain. Le but de la mise en place d’une agence phygitale est de mettre en lien les pratiques liées aux métiers de l’assurance et les pratiques digitales, qui prennent beaucoup d’ampleur dans le monde professionnel.

L’agence Segui-Paoli est donc un lieu accueillant du public, qui propose un parcours client adaptable en fonction des besoins et des raisons de la visite du client. Le contact humain a été conservé volontairement, en effet Generali estime que les discussions liées à l’assurance nécessitent un contact entre le client et un conseiller.

Le digital est mis en avant pour servir d’appui aux conseils donnés aux clients par les agents. Il sert également à compléter ces conseils par des mises en situation, ce qui nous mène à la question suivante : comment le digital est-il utilisé dans ce nouveau type d’agence ?

La place du digital dans l’agence phygitale

Les outils digitaux, qui sont à présent utilisés quotidiennement par les Français, ont été massivement utilisés pour cette première version d’agence phygitale.

  • Les clients auront accès à des mises en situation par des casques de réalité virtuelle, qui ont pour but de sensibiliser aux situations à risques. Dans un premier temps, il s’agira d’une simulation de trajet en vélo, pour confronter la clientèle aux risques de la route.
  • Un hologramme de Léo, la mascotte de Generali sur les réseaux sociaux, sera présent dans l’agence Segui-Paoli afin d’accueillir les clients de façon originale.
  • Enfin, un social wall permettra aux clients d’observer en agence les informations publiées par les dirigeants de Generali sur les réseaux sociaux.

La mise en place de ce lieu atypique a nécessité la venue de 30 collaborateurs du siège social Generali France, qui ont participé pendant 2 ans au développement de ce projet.

Generali et le digital

Outre son agence phygitale, Generali a investi pas moins de 100 000 000 € dans sa transformation digitale en France. Ils ont été mis à profit jusqu’à présent pour fluidifier et simplifier le contact avec le client grâce à la création d’une application mobile Generali, mais aussi la mise en place de chatbots pour des demandes simples effectuées en ligne. Par ailleurs, Generali France a doté ses agences de réseaux sociaux et d’agences digitales en ligne, toujours dans l’objectif de renforcer la proximité avec le client et la rendre plus fluide.

Generali est un acteur ouvert au changement et à l’innovation, d’ailleurs cette première agence phygitale proche du siège social en Italie laisse présager une transformation massive. Julie Parente, Nicolas Paoli et Jean-Marc Segui ont même l’intention de rénover l’ensemble de leurs agences à Menton et à Roquebrune-Cap-Martin d’ici 5 ans, et de créer 9 postes supplémentaires.