Les frais en matière d’assurance-vie

Quels que soient le type de contrat et la compagnie d’assurance choisis, il existe toujours des frais relatifs à la souscription d’une assurance-vie. Découvrez les détails relatifs aux frais les plus courants.

Les frais de versement en matière d’assurance-vie

Appelés également frais de souscription ou frais de chargement, les frais de versement se trouvent au rang des frais les plus courants en matière d’assurance-vie. Comme leur nom l’indique, leur principe est fondé sur un retrait de pourcentage prélevé sur chaque versement. Ce prélèvement de frais correspond à un taux fixé au préalable par votre compagnie d’assurance. Même s’il diffère selon les sociétés, celui-ci varie en général entre 0 et 5 % de la somme versée.

Concrètement, si vous effectuez un versement de 500 euros avec un contrat prévoyant 3 % de frais de versement, l’assureur prélèvera 15 euros à titre de frais. Votre compte sera alors crédité de 485 euros. C’est à partir de cette somme que la compagnie établira ses calculs pour définir vos intérêts. Ainsi, si vous souscrivez à un contrat d’assurance-vie comportant ce type de frais, n’oubliez pas, avant d’effectuer le calcul de votre versement, de prévoir le pourcentage prélevé par votre assureur.

Les frais de gestion en matière d’assurance-vie

Contrairement aux frais de versement, les frais de gestion sont établis sur la totalité des fonds versés sur votre compte. Le pourcentage prélevé par la compagnie variera en fonction de la somme épargnée. En général, ces frais sont pris selon un rythme prédéfini. En fonction de votre contrat, ils peuvent être mensuels, trimestriels ou encore annuels. Si vous avez souscrit un contrat monosupport en euros, les frais seront déduits du rendement net de votre épargne, ils seront en revanche prélevés en termes d’unité de compte sur les contrats multisupports.

Comme pour les frais de versement, le taux des frais de gestion varie selon la compagnie choisie. En moyenne, ils sont de l’ordre de 0,6 % pour le support en euros et s’élèvent à 0,85 % pour les contrats multisupports. Supposons par exemple que le rendement de votre support en euros s’élève à 4 % par an. En déduisant les frais de gestion à hauteur de 0,6 %, il vous restera un bénéfice total de 3,4 %. Dans le cadre d’un support en unités de compte, le client possède 20 unités par an. Si les frais de gestion s’élèvent à 1 %, il restera alors 19,80 unités sur son compte.

icone téléphone Être rappelé


En envoyant ma demande j'accepte la politique de protection des données personnelles