La MAIF lance une assurance auto à la minute

Le « pay when you drive » permet aux conducteurs d’être couverts uniquement quand ils roulent.
AccueilActualités → La MAIF lance une assurance auto à la minute

Après le départ difficile des assurances au kilomètre, la MAIF, par sa filiale Altima, et la start-up DriveQuant se sont associées pour lancer une assurance automobile à la minute afin de permettre aux « petits rouleurs » de bénéficier d’un contrat se basant sur l’utilisation de leur véhicule et surtout sur le temps passé au volant grâce à un boitier connecté au smartphone du conducteur.  En effet, près de 30 % des Français roulent moins de 6.000 kilomètres par an mais ils payent pourtant la même assurance que les personnes roulant plus fréquemment qu’eux, ce qui fait d’eux une cible intéressante pour ce genre de contrat.

Une offre spécifique pour les petits rouleurs

Basé sur le concept du « pay when you drive » que l’on peut retrouver en Angleterre, le contrat proposé pour cette assurance auto à la minute comprend un forfait fixe qui correspond au minimum obligatoire (en tiers ou en tous risques) pour couvrir un véhicule même à l’arrêt et qui revient à une vingtaine d’euros par mois ainsi qu’un tarif proposé à la minute, de 2 centimes.

Grâce à ce concept d’assurance automobile, la MAIF permet aux personnes faisant uniquement des petits trajets ou roulant moins de 30 minutes par jour de faire jusqu’à 20 % d’économies par rapport à un contrat d’assurance dit normal, soit une économie d’environ 150 € sur une cotisation de 650 €. Les conducteurs roulant plus longtemps, quant à eux, risqueraient de devoir payer plus qu’avec une assurance automobile “normale”.

Comment les trajets sont-ils détectés ?

Pour ce faire, il suffit d’accepter d’installer un petit mouchard dans son véhicule. En effet, l’assureur a fait le choix d’offrir au souscripteur un boîtier embarqué qui coûte normalement une dizaine d’euros. Il suffit ensuite à l’assuré de le mettre dans la boite à gants du véhicule. Il devra aussi télécharger l’application Altima. Puis, à chaque trajet, le conducteur devra activer le GPS et le Bluetooth de son smartphone afin de permettre au boîtier embarqué de détecter les trajets effectués et leur durée.

Grâce à l’application sur mobile, le conducteur peut finalement consulter tous ses trajets mais aussi les montants associés à chacun de ces trajets.

Éviter les risques de fraude

On pourrait supposer que les risques de fraude sont assez grands avec ce système de détection des trajets, par exemple en n’activant pas le Bluetooth de son smartphone. Mais les personnes essayant de frauder de cette manière ne seront pas assurées en cas d’accident.

Sources et références

  • https://www.altimaparmaif.fr/assurance-a-la-minute/comment-ca-marche
icone téléphone Être rappelé


En envoyant ma demande j'accepte la politique de protection des données personnelles