Kalixia, produit du rapprochement du groupe Vyv et de Malakoff Médéric

Malakoff Médéric et Vyv créent Kalixia, un réseau de soin d’ostéopathie. Ils souhaitent couvrir 15 millions de personnes, soit quasiment 1 français sur 4.
AccueilActualités → Kalixia, produit du rapprochement du groupe Vyv et de Malakoff Médéric

Les groupes Malakoff Médéric et Vyv ont annoncé, ce jeudi 15 mars, le rapprochement de leurs réseaux de soin. Les deux groupes souhaitent, à travers Kalixia, le nom donné à la structure née de ce rapprochement, couvrir 15 millions de personnes, soit quasiment 1 français sur 4.

Qui sont ces 2 groupes ?

Le groupe Malakoff Médéric

Le groupe Malakoff Médéric est un groupe français de protection sociale, issu de la fusion du groupe Malakoff et du groupe Médéric en 2008. C’est un des acteurs majeurs du marché avec 3,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Le groupe assure la santé et la prévoyance de 212 000 entreprises, et couvre près de 4,8 millions de personnes par contrat collectifs, et 1.8 millions par contrats individuels. Leur réseau de soin KALIVIA a été créé en 2009.

Le groupe Vyv

Créé le 13 septembre 2017 par la fusion des groupe MGEN, Istya et Harmonie, le groupe Vyv est un groupe mutualiste français, et plus précisément une Union Mutualiste des Groupes (UMG). Il rassemble les mutuelles suivantes : MGEN, Harmonie Mutuelle, MNT, MGEFI, Harmonie Fonction Publique et Mutuelle Mare-Gaillard. Le groupe protège aujourd’hui près de 10 millions de personnes pour environ 9 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Il a pour réseau de soin, l’Union Harmonie Mutuelles, Egaréseaux, créé en 2014 par la MGEN.

Le rapprochement

Les 2 groupes souhaitent aujourd’hui rassembler leur réseau de soin afin que leurs assurés puissent profiter de plus grands avantages. Un réseau de soin a pour objectif de “favoriser l’accès aux soins, la coordination, la continuité ou l’interdisciplinarité des prises en charge sanitaires, notamment de celles qui sont spécifiques à certaines populations, pathologies ou activités sanitaires. Ils assurent une prise en charge adaptée aux besoins de la personne tant sur le plan de l’éducation à la santé, de la prévention, du diagnostic que des soins. Ils peuvent participer à des actions de santé publique. Ils procèdent à des actions d’évaluation afin de garantir la qualité de leurs services et prestations” selon le Code de la santé publique, article L6321-1, publié le 2 mars 2002.

Un réseau déjà existant

Les deux groupes ont pour objectif l’ouverture d’un premier réseau commun en ostéopathie : KALIXIA Ostéo. Le réseau déjà existant et le rapprochement des deux groupes amènent une complémentarité en ce qui concerne l’accès aux soins des assurés. De plus, les partenariats avec les professionnels de santé rendront plus facile les remboursements. Et surtout, sans dépassement d’honoraires, avec une qualité des soins connue, tout en apportant plus de proximité au patient bénéficiaire. Les professionnels partenaires, quant à eux, s’engagent pour une « charte qualité » autour des bonnes pratiques professionnelles, et s’assurent d’une clientèle fidèle.

Pour le moment, seul le secteur de l’ostéopathie est concerné par ce partenariat entre les deux groupes. Cependant, un planning a été établie pour les autres professionnels de la santé. C’est ainsi qu’en 2019, apparaîtra un réseau commun d’audioprothésiste et, en 2020 le réseau optique. Le conventionnement fait partie des ambitions du groupe Vyv, car il s’agit d’un outil de différenciation.

Courant 2018, la plateforme commune aux deux groupes « KALIXIA » sera mise en place afin de trouver le professionnel le plus proche.

L’ostéopathie : un enjeu pour les deux groupes

Près de 26 millions de consultations d’ostéopathie ont été réalisées en 2015 en France. L’ostéopathie est une méthode de soin par la pratique de manipulation. Il ne s’agit pas d’une méthode conventionnelle de soin. Pour ces raisons, elle n’est pas prise en charge par la sécurité sociale. Les mutuelles, quant à elles, peuvent les prendre en charge dans le cadre d’un forfait globale “médecines douces”. Plus de 80% des remboursement contenus dans ce forfait correspondent aux consultations d’ostéopathie.

Les deux groupes ont donc bien compris les enjeux de créer ces réseaux et de lier leurs compétences en vue d’une demande croissante.

icone téléphone Être rappelé


En envoyant ma demande j'accepte la politique de protection des données personnelles