Une levée de fonds de 3,3 millions d’euros pour la start-up Testamento

En 2019, « Testamento » à l’intention de recruter plus de 15 collaborateurs pour faire face à la demande.
AccueilActualités → Une levée de fonds de 3,3 millions d’euros pour la start-up Testamento

« Testamento », cette start-up, fondée en 2013 par son PDG Virgile Delporte, et basée en Île-de-France, vient d’accueillir dans son capital La France Mutualiste, les fonds d’Allianz et de Malakoff Méderic Humanis, pour un total de 3,3 millions d’euros.

« Testamento », c’est quoi ?

Testamento est une plateforme qui permet la préparation en toute sécurité d’un testament olographe, sans devoir se déplacer, depuis sa création jusqu’à son enregistrement notarié.

Ce document, qui se donne pour but de simplifier et sécuriser l’accès au testament, permet de protéger ses proches et son patrimoine, et donne la certitude que les dernières volontés seront bien respectées.

Qu’est-ce qu’un testament olographe ?

Un testament olographe est un testament entièrement manuscrit, qui est valable sans être obligatoirement enregistré chez un notaire, mais il est quand même conseillé de l’enregistrer au Fichier Central des Dispositions des Dernières Volontés (FCDDV).

Que propose « Testamento » ?

Cette start-up édite un site dédié à la succession et au testament en France, qui inclue un outil de rédaction destiné aux testaments simples. La plupart d’entre nous considère que les sujets ayant trait à la succession sont complexes.

Pour répondre à cette fausse affirmation « Testamento », après une analyse du code civil effectuée avec des juristes et des non juristes, a mis au point un service de gestion testamentaire, qui permet d’expliquer en  termes clairs et compréhensibles ce qui se passe au moment d’un décès en matière de succession.

Cet outil performant et personnalisable propose des modèles de testament, qui pourront être enregistrés par un notaire, en passant par un inventaire complet du patrimoine, et la saisie en ligne des dernières volontés.

« Testamento » ne répond cependant pas à des besoins complexes, en particulier pour des couples qui ont des enfants issus d’unions précédentes.

À qui s’adresse « Testamento » ?

Principalement à des couples pacsés, qui, constatant que leur partenaire n’est pas héritier, souhaitent lui transmettre le maximum de ce qui est légalement possible.

Et il s’adresse aussi de plus en plus à des couples mariés qui souhaitent renforcer au maximum les droits de leur conjoint.

Comment cela se passe t-il ?

« Testamento » est une start-up qui édite un site spécialement consacré au testament et à la succession en France, et qui inclue un service de rédaction pour les testaments simples. Ce service est facturé 34,90 €, pour la rédaction et la génération d’un testament « express », téléchargeable. Et la facture monte à 69,90 € si ce document est déposé au FCDDV (Fichier Central des Dispositions des Dernières Volontés).

« Testamento » a-t-il des concurrents ?

Jusqu’à présent la réponse est « non » en ce qui concerne le mode numérique. Avant cette formule il fallait se débrouiller au mieux pour rédiger un testament ou chercher conseil auprès d’un notaire ou un avocat.

Comment « Testamento » est accueilli ?

Comme toute innovation, l’accueil a été réservé dans les tous premiers temps, mais les principaux intéressés, les notaires, ont vite réalisé tout l’intérêt d’un tel service, et ont perçu cette idée comme un moyen de démocratiser le testament.

Les décideurs du secteur de l’assurance en ont fait de même, car cette formule représente un plus tant pour l’assuré que pour l’assureur, qui peut l’inclure aux produits liés à la prévoyance.

En 2019 « Testamento » à l’intention de recruter plus de 15 collaborateurs pour faire face à la demande.

Une excellente idée novatrice qui va faire son chemin !