5 lois à connaître pour un placement immobilier malin en 2019

Le placement immobilier : une option toujours prisée par les Français.
AccueilActualités → 5 lois à connaître pour un placement immobilier malin en 2019

Si vous avez pour projet un placement dans l’immobilier en 2019, ces 5 lois à connaître peuvent vous permettre de tirer de ce placement encore plus de bénéfices. En effet, selon votre profil d’investisseur, selon votre objectif ou encore selon le type de bien et sa localisation, il est possible de réaliser des réductions d’impôts toujours bienvenues. La pierre semble avoir encore un bel avenir en France comme placement avantageux.

La loi Pinel pour un investissement locatif situé en zones tendues

La loi Pinel(1) s’adresse aux futurs acquéreurs d’un bien immobilier qu’ils souhaitent mettre en location pour une durée de 6, 9 ou 12 ans. Ce bien doit être neuf ou en construction, et être localisé dans des zones dites tendues, c’est-à-dire là où les offres locatives manquent comme à Paris, d’autres grandes villes de France ou encore en Corse. Le dispositif loi Pinel vous permet de bénéficier de réductions d’impôts pouvant aller jusqu’à 21 % sur un investissement plafonné à 300 000 €.

La loi Malraux 2018 : des réductions d’impôts sur des biens immobiliers à rénover

La loi Malraux(2) concerne aussi les personnes qui souhaitent effectuer un placement immobilier à but locatif. Très réglementée, cette loi s’applique notamment à la rénovation d’immeubles anciens qui font partis d’un Site Patrimonial Remarquable, de quartiers anciens dégradés, ou encore d’autres quartiers dont la préservation est reconnue d’utilité publique. Ce dispositif entraîne des réductions d’impôts de 22 % à 30 % du montant des travaux de restauration que vous avez réalisé.

Loi Girardin pour les investissements immobiliers en outremer

En vigueur jusqu’à fin 2020, la loi Girardin a pour but de dynamiser les territoires d’outremer. Si vous désirez acheter un bien neuf ou faire construire sur un territoire des DOM TOM, vous pourrez alors obtenir des réductions d’impôts en fonction des travaux réalisés. Ce bien doit ensuite être loué en résidence principale à un locataire durant 5 ans au minimum. Ce dispositif met en avant plusieurs conditions d’accessibilité ainsi qu’un plafond sur la réduction d’impôts attribuée.

La loi Carrez : des mesures « carrées » ou des recours pour un bien en copropriété

La loi Carrez consiste en un mesurage obligatoire d’un bien immobilier, mis en vente, afin de fournir sa surface précise aux acquéreurs. En tant que futur investisseur dans un bien immobilier, retenez simplement que si le vendeur a fait erreur sur la surface, vous pouvez obtenir un dédommagement. Dans le cas d’une erreur de mesurage de plus de 5 %, vous disposez d’un an pour demander une diminution du prix de vente de votre bien. Si le mesurage ne vous a pas été fourni, vous pouvez même annuler la vente sous conditions spécifiques.

Le placement immobilier en résidences étudiantes ou seniors menacé en 2019

La loi Censi-Bouvard(3) est applicable jusqu’au 31 décembre 2018 et ne sera peut-être pas prolongée en 2019. Elle concerne les achats de biens immobiliers neufs, en résidence étudiantes ou seniors par exemple. Cette loi permet aux investisseurs d’obtenir une déduction d’impôt de 11 % pendant 9 ans. Cette dernière est calculée sur la valeur hors taxes du bien acheté. Néanmoins, aucune annonce à ce jour ne fait part d’un éventuel prolongement de ce dispositif fiscal avantageux…

Vous l’aurez compris, le placement immobilier, surtout à but locatif, offre de nombreux avantages fiscaux. Face aux taux des placements bancaires affichant de nos jours de très faibles rentabilités, la pierre demeure une valeur sûre, sécurisante et digne d’intérêt.