Le numérique et son développement dans le commerce

AccueilMémoiresL’utilisation des réseaux sociaux et du numérique dans l’assurance, [...] → Le numérique et son développement dans le commerce

Sommaire du Mémoire

1 — L’utilisation des réseaux sociaux et du numérique dans l’assurance, les entreprises françaises accusent elles un retard dans ce domaine vis-à-vis de leurs homologues européennes
2 — Introduction
3 — Le numérique et son développement dans le commerce
4 — Le numérique et son développement dans le commerce : Histoire du numérique
5 — Le numérique et son développement dans le commerce : Développement du numérique dans le commerce
6 — Le numérique et son développement dans le commerce : Son application dans le domaine de l’assurance
7 — Les pays européens face à la digitalisation : La législation autour des données numériques
8 — Les pays européens face à la digitalisation : Le cas de la France, de l’Allemagne et de l’Italie dans la transition numérique
9 — L’évolution future du digital dans l’assurance
10 — L’évolution future du digital dans l’assurance : Les nouvelles technologies s’implantent dans l’assurance
11 — L’évolution future du digital dans l’assurance : Les nouveaux acteurs du marché de l’assurance
12 — Conclusion
13 — Notes et bibliographie

Le terme qui revient le plus souvent lorsque l’on évoque le numérique est celui de « révolution numérique ». Ce dernier désigne les changements majeurs qu’ont vécus les sociétés au travers de l’avancée des techniques numériques, informatiques et d’Internet. Ces modifications sans précédent se caractérisent par la globalité des échanges, les nouvelles formes de communications ainsi que la dématérialisation des données.

Bien que ces bouleversements se soient produits sur des siècles d’évolution, si l’on prend l’histoire en route, la révolution numérique prendrait sa source dès l’apparition d’une autre révolution majeure, la révolution industrielle du XVIIIe siècle. En effet, le principe de l’automation initié durant ce courant se veut la base de ce qui sera plus tard l’informatique.

Par la suite, au début du XIXe siècle, les débuts de ce qui deviendra la programmation fut mise au point par Joseph Marie Jacquard, puisqu’il utilisait des cartes perforées, lui permettant de retranscrire en boucle un même schéma d’action sur son métier à tisser.

En 1844, c’est l’ancêtre du téléphone qui fait son apparition, le télégraphe, inventé par Samuel Morse, qui réalise la même année, une première démonstration sur une distance de 60 Km. Lors de l’année 1858, le premier câble reliant les Etats-Unis et l’Europe est tiré afin de relier les deux continents.

Durant le XXe siècle, l’électricité se développe dans de nombreuses industries et on observe les débuts de la radio en 1906 ainsi que de la télévision en 1926. C’est à l’université de Pennsylvanie qu’est créé le premier ordinateur ENIAC, pour Electronic Numerical Inegrator And Computer. En 1948 le transistor voit le jour, un semi-conducteur d’un genre nouveau puisque minuscule, ce qui pavera le chemin de la miniaturisation des composants électroniques.

A partir des années 1950, nous rentrons dans ce que l’on appelle l’ère informatique avec la création notamment des premiers circuits intégrés par la Firme Texas Instruments. Les avancées technologiques permettent de mettre au point des langages de programmation de plus en plus sophistiqués et les premières ventes d’ordinateurs à destination des entreprises commencent.

Mais c’est en 1961 que des recherches réalisées par un étudiant du M.I.T, Léonard Kleinrock, aboutiront bien des années plus tard sur la création de ce que l’on connaît aujourd’hui comme Internet. En effet, au début des années 70, le projet ARPAnet, pour Advanced Research Projects Agency Network, est créé. Ce dernier permet la mise en liaison des quatre plus grandes universités américaines, au service du Département américain de la Défense. Ce projet né durant la Guerre Froide avait pour but de créer un système de communication dématérialisé pouvant opérer malgré les potentielles attaques de l’ennemi. A cette époque, l’utilisation d’ARPAnet n’était pas destinée au grand public, mais seulement à des fins strictement militaires. Dans cette même décennie, l’industrie vidéoludique voit le jour mais surtout, en France, la création en 1978 de la CNIL, Commission nationale de l’information et des libertés, qui a pour mission de veiller à ce que l’informatique ne porte pas atteinte aux droits de l’homme ou encore à sa vie privée.

Par la suite en 1983, le premier téléphone mobile voit le jour.

La même année, Internet apparaît, reliant pour l’heure quelques centaines d’ordinateurs. A partir de cette date, le développement du réseau Internet et la multiplication des foyers possédant un ordinateur à usage personnel fait peu à peu disparaître ARPAnet au profit du World Wide Web permettant aux utilisateurs de consulter au travers d’un navigateur des pages de sites Internet et même d’échanger avec d’autres internautes.

On considère actuellement qu’il existe 4 grandes ères du Web chacune aillant ses caractéristiques propres.