L’utilisation des réseaux sociaux et du numérique dans l’assurance, les entreprises françaises accusent elles un retard dans ce domaine vis-à-vis de leurs homologues européennes

AccueilMémoires → L’utilisation des réseaux sociaux et du numérique dans l’assurance, les entreprises françaises accusent elles un retard dans ce domaine vis-à-vis de leurs homologues européennes

Remerciements

Je souhaite ici remercier les personnes qui m’ont accompagné tout au long de la rédaction de ce mémoire qui clôture ces deux années de MASTERE.
Tout d’abord le corps enseignant de l’Ecole Vidal de Toulouse dans son ensemble. Leur disponibilité et leur aide au cours de ces études ont été d’une aide précieuse.
Je remercie tout particulièrement M. LOW-KAME pour le temps consacré à ce mémoire de fin d’étude.
J’aimerais aussi remercier le travail de Mme MARTINO-BLAZY ainsi que celui de Mme GUINDO pour leur suivi lors de cette dernière année.
Je remercie évidement ma famille et mes amis qui m’ont soutenu tout du long de la rédaction de ce mémoire.

Résumé

Le digital est l’un des enjeux majeurs du XXIe siècle. Initié dès le début des années quatre-vingt-dix avec la révolution numérique, cette course à l’innovation technologique se poursuit encore de nos jours. Quel que soit le domaine d’activité, toutes les entreprises doivent faire face à la transition numérique pour continuer à développer les offres de leur marché respectif. Le secteur de l’assurance fait partie des domaines qui subissent le plus de changement avec le développement des nouvelles technologies et les nouvelles manières d’interagir avec la clientèle.

Le but de ce mémoire et donc de comparer le marché actuel de l’assurance entre trois pays européens, qui sont l’Allemagne, l’Italie et la France pour en déterminer si les assureurs français ont su développer le digital et quel en est son application au quotidien. La problématique de cette étude est donc : L’utilisation des réseaux sociaux et du numérique dans l’assurance ; les entreprises françaises accusent elles un retard dans ce domaine vis-à- vis de leurs homologues européennes. Le choix de contingenter l’analyse à l’Europe est justifier par le fait que la base juridique sera la même pour les trois pays car, tous transposent les directives de l’Union Européenne dans leur loi respective.

En étudiant dans un premier temps l’origine et l’évolution du numérique jusqu’à nos jours, nous nous attarderons par la suite à l’étude de nos trois pays européens face au digital. Analyse qui révèle que des écarts existent bel et bien entre les pays traités sur le plan du numérique. Les assureurs italiens se révélant être réellement en retard sur la question du numérique. Pour autant, la France et l’Allemagne ne présentent que peu de différence l’un et l’autre, les acteurs historiques faisant tout pour rester dans la course, avec succès, et les nouveaux entrants se positionnant sur des marchés de niche avec l’aide des nouvelles technologies et du digital.

L’étude ainsi réalisé tant à prouver que les entreprises françaises n’accusent pas de retard vis- à-vis des sociétés européennes ici étudiées. En revanche, des changements notables dans la façon de commercialiser, de gérer la relation client ou encore la gestion des sinistres sont à prévoir avec la perpétuelle évolution du digital.

icone téléphone Être rappelé


En envoyant ma demande j'accepte la politique de protection des données personnelles