Conséquences du Brexit pour les assureurs français et européens

Conséquences du Brexit pour les assureurs français et européens. Ce qui va changer pour les compagnies.
AccueilActualités → Conséquences du Brexit pour les assureurs français et européens

Le Royaume-Uni devrait quitter l’Union européenne dans un avenir proche. Mais en attendant, des pourparlers restent à l’ordre du jour. L’activité des assurances sur le territoire français et outre-Atlantique ne devrait pas être altérée, d’après les dernières nouvelles. Cependant, nous sommes en mesure de se poser quelques questions à ce sujet.

Quel devenir pour les compagnies d’assurance installées à Londres et agissant en Europe ?

De nombreuses compagnies d’assurances ont fait le choix de quitter le Royaume-Uni et de rapatrier leurs activités sur le sol européen. Bien entendu, ces assureurs ne seront plus gouvernés par les autorités britanniques, mais deviendront plutôt dépendants de la réglementation européenne. De ce fait, ils pourront avoir recours au passeport européen. C’est-à-dire qu’ils pourront toujours exercer leur activité dans l’ensemble de l’Union européenne grâce à la Libre Prestation de Service (LPS) et la Liberté d’Établissement.

Pour les compagnies restant au Royaume-Uni

D’autres compagnies choisissent de garder leur siège social sur le sol britannique, ce qui est le cas pour Aviva. Dans ce cas, ces changements pourraient altérer leurs activités. En effet, suite au retrait de l’Union européenne, les assureurs ne pourront plus bénéficier des avantages du passeport européen et donc ne pourront plus bénéficier de la LPS.

Du côté de la compagnie Aviva, le problème ne se pose pas vraiment. Elle n’utilisait ce passeport que très peu souvent, étant donné que la compagnie travaille à travers des filiales continentales. De ce fait, il ne faut pas confondre Aviva avec Aviva France qui elle, reste une société anonyme régie par la réglementation française.

Brexit : la situation des assurances en cas d’un divorce sans accord

Pour les assurances automobiles

À ce jour, les automobilistes assurés auprès d’une compagnie membre de l’Union européenne sont totalement libres de circuler dans tous les pays de l’Union européenne. Or, si au moment de cette séparation, aucun accord n’a été conclu afin de garder le système en place, les automobilistes britanniques et européens seront invités à se renseigner auprès de leur compagnie, sur l’obtention de la carte verte (certificat d’assurance automobile délivré par les assureurs).

Pour l’assurance maladie

À ce jour, n’importe quel résident européen, qui voyage dans un autre pays de l’Union européenne, est en droit de demander une carte d’Assurance Maladie européenne afin d’obtenir un remboursement de ses soins médicaux. Dans le cas où aucun accord n’a été trouvé lors de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, les cartes d’Assurance Maladie risquent de ne plus être reconnues par les britanniques pour les ressortissants européens.