Doit-on craindre une entrée des géants du web dans le monde de l’assurance ?

matmut
AccueilActualités → Doit-on craindre une entrée des géants du web dans le monde de l’assurance ?

Suite au partenariat établi entre le géant du web Amazon et l’assureur Aviva courant octobre 2018, l’entrée des géants du web aussi appelés GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) dans le monde de l’assurance a beaucoup fait parler durant la dernière conférence internationale de l’assurance. Néanmoins, Amazon n’est pas le premier à montrer son envie d’intégrer le marché de l’assurance en France : il y a quelques années, Google a en effet essayé de lancer son comparateur d’assurance, mais sans succès.

En quoi consiste le partenariat entre Amazon et Aviva ?

Alors qu’une étude menée par Accenture et Facebook IQ (la plateforme d’étude marketing de Facebook) montre que les assureurs ont pris du retard qu’ont pris les assureurs en termes de transformation digitale, Aviva France a démontré sa capacité d’innovation en s’associant avec Amazon afin de faire évoluer let de simplifier es moyens de paiement de ses clients.

Grâce à cette association entre l’acteur majeur des assurances et le géant du web, les personnes souhaitant souscrire un contrat d’assurance habitation ou auto chez Aviva pourront, au moment du paiement, entrer leurs identifiants Amazon Pay s’ils en ont et n’auront donc plus à créer un nouveau compte, mais aussi sans avoir à entrer leurs coordonnées bancaires.

La directrice commerciale de la filiale française d’Aviva, Blandine Chaghal, explique qu’« en devenant le premier assureur français à proposer la solution Amazon Pay, nous [NDLR : Aviva] démontrons ainsi notre capacité d’innovation au service d’un parcours client plus simple, plus rapide et plus fluide. ». Cependant, cette simplicité et cette fluidité de paiement ont un prix puisqu’Amazon recevra une commission pour chaque paiement fait grâce à leur système.

En quoi l’arrivée des géants du web est un risque pour les assureurs ?

Dans certains pays, les GAFAM ont déjà trouvé leur place dans le monde de l’assurance. Par exemple, Amazon propose déjà une assurance voyage en Allemagne, plus encore, aux Etats-Unis, Google a beaucoup investi dans les insurtechs, en particulier dans la santé, depuis 2015. Mais en France, ces géants du web n’ont pas encore une telle place. Malgré tout, selon une étude du cabinet Bain & Company en 2018, 52 % des Français couverts par une assurance se disent ouverts à la possibilité de s’assurer auprès d’un des géants du web ou une start-up assurantielle, et le taux monte à près de 80 % chez les moins de 35 ans.

La présence des Millenials (les personnes nées entre 1980 et 2000) sur le marché de l’assurance pourrait donc grandement favoriser l’arrivée des GAFAM en tant que concurrents des assureurs. En effet, comme nous l’avons dit précédemment, ces derniers sont en retard quant à la transformation digitale de leur marque. Plus encore, pour garder leurs clients de longue date ayant leurs habitudes, il ne leur est pas toujours facile de se digitaliser. De ce fait, les moins de 35 ans, qui ont tendance à utiliser internet pour comparer les assurances avant d’y souscrire, pourraient être davantage tentés par une assurance complètement digitalisée dont les garanties pourraient s’adapter au mieux grâce aux informations recueillies sur internet.

Néanmoins, les géants du web ne font actuellement qu’une entrée timide sur le marché français de l’assurance. Il n’est donc pas possible de savoir dès à présent s’ils vont supplanter les assureurs.

Sources et références

  • https://ffa-conference-internationale.fr/
  • https://www.accenture.com/
  • http://presse.aviva.fr/communique/179038/Aviva-France-premier-assureur-a-adopter-Amazon-Pay-pour-simplifier-experience-client
  • https://www.bain.com