Comparateur indépendant de mutuelles

Une mutuelle santé qui n'applique pas d'augmentation
J'économise 34,75€ chaque mois sur ma mutuelle santé
Accueil > Les dossiers > Vers une nouvelle augmentation des tarifs de la mutuelle en 2018

Vers une nouvelle augmentation des tarifs de la mutuelle en 2018

Un homme qui se prend la tête dans ses mains suite à la nouvelle augmentation des tarifs de la mutuelle santé.

En 2017, les tarifs de la mutuelle ont augmenté de 2 à 4 % pour les contrats individuels et de 3 à 5 % pour les contrats groupes. D’après une étude récente, menée par les spécialistes du cabinet Bonne Assurance, les tarifs de ces contrats santé devraient continuer d’augmenter en 2018. Nos experts tablent sur une hausse des tarifs comprise entre 3 et 4 % à compter du 1er janvier.

En France selon les chiffres de l’INSEE, le taux d’inflation annuel moyen est passé de 0,30 % en 2016 à 1.14 % en 2017. Cette hausse conséquente du taux d’inflation justifie en partie l’augmentation des tarifs de la mutuelle constatée au 1er janvier 2017. De la même manière, le passage du prix de la consultation à 25 € chez un médecin généraliste (au lieu de 23 € auparavant) ainsi que la sur consommation des assurés, notamment en optique grâce aux nouveaux contrats groupe, participent également à justifier la hausse des tarifs de la mutuelle.

 

Le conseil lumineux

Chez Bonne Assurance, nous pouvons vous proposer des offres de compagnies qui n’appliquent aucune augmentation tarifaire au 1er janvier 2018.

Nouvelle augmentation des tarifs de la mutuelle en 2018

En 2018, les primes d’assurance pourraient repartir à la hausse. Selon nos spécialistes et l’étude sectorielle réalisée par le réassureur SwissRe, l’augmentation des tarifs pourrait être de 3 à 4 % dès le 1er janvier prochain. Ces augmentations seraient alors le fait de la conjugaison de plusieurs facteurs :

Un taux d’inflation qui continue de croître en 2018

En 2017, l’augmentation du taux d’inflation moyen a justifié une hausse des tarifs de la mutuelle depuis le 1er janvier dernier. De la même manière, l’augmentation du taux d’inflation de 1,19 % prévue pour 2018 devrait continuer de faire augmenter le tarif des mutuelles.

Cette forte inflation peut s’expliquer par le nombre important de crédits contractés par les banques qui affichent des taux exceptionnellement bas depuis maintenant quelques années. En contractant ces crédits, les banques ont créé plus de monnaie qu’elles n’en possédaient réellement. Par un procédé de causes à effets, les banques ont donc participé à la création d’inflation qui se répercute désormais sur le marché par une hausse des prix à la consommation.

Mise à jour du tarif de la consultation en Mai 2017

Depuis le 1er Mai 2017, le tarif de la consultation chez un médecin généraliste est passé de 23 € auparavant à 25 €. Cette hausse a pour but d’ajuster les tarifs des médecins à ceux des autres spécialistes de la santé.

La consultation chez un médecin généraliste du secteur 1 (qui n’applique pas de dépassements d’honoraires) est remboursée à 70 % par la Sécurité Sociale et les 30 % restants qui correspondent au Ticket Modérateur par les complémentaires santé. De fait, les remboursements accordés par les mutuelles santé sont plus importants depuis le 1er mai. Pour permettre ces remboursements plus élevés, certaines mutuelles ont déjà ajusté leurs tarifs au 1er janvier 2017. Mais pour d’autres, la modification n’interviendra qu’au 1er janvier de l’année 2018.

De plus, l’Assurance Maladie parle également d’une nouvelle revalorisation des prix de certaines consultations. On parle de 30 € pour une consultation d’un enfant âgé de 2 à 6 ans ou encore de 60 € pour une consultation complexe. Ces nouveaux changements pourraient entrer en vigueur dès 2018 et il faut donc s’attendre à un nouvel ajustements des primes d’assurance.

La surconsommation toujours plus importante

Selon une enquête quantitative réalisée par des interviews online, 71 % des Français portent des lunettes de vue, c’est plus que la moyenne Européenne qui est de 63 %. De plus, un Français dépense en moyenne 337 € pour monture et verres quand la moyenne européenne n’est que de 268 €. C’est d’autant plus de dépenses que les mutuelles santé financent en grande partie.

L’optique n’est qu’un des pôles parmi d’autres qui atteste de la surconsommation des Français. Pour couvrir des dépenses toujours plus importantes, les mutuelles santé n’ont d’autres choix que d’augmenter les primes d’assurance pour alimenter le pot commun et préserver le principe de mutualisation des risques.

Quelles sont les solutions pour éviter les augmentations annuelles du tarif de la mutuelle santé ?

Chez Bonne Assurance, nous sélectionnons pour vous les meilleures formules de mutuelles et nous vous garantissons des augmentations tarifaires contrôlées. Pour cela, les compagnies d’assurance partenaires de notre cabinet nous accordent des budgets commerciaux qui, sous certaines conditions, nous permettent d’offrir des réductions à nos clients qui ont subit des augmentations.

34,75€ d'économies tous les mois sur votre mutuelle santé avec Bonne Assurance.

*Etude réalisée en Mai/Juin 2017 par Bonne Assurance sur un échantillon de 36 nouveaux clients. Écart moyen exprimé par les clients par rapport à leur ancien contrat de mutuelle santé.

Sources :
– https://www.insee.fr/fr/statistiques/2569835
– http://media.swissre.com/documents/Global_Outlook_Media_Release_2016.pdf

icone téléphone Être rappelé