Comparateur indépendant d'assurances

Les meilleurs contrats d'assurance aux meilleurs prix
Je souhaite changer de contrat d'assurance
Accueil > Lexique assurance > Assurance

Assurance

” Si la liberté c’est d’être responsable, être assuré n’est pas forcément être irresponsable, n’en déplaise aux civilistes. “

Définition

L’assurance désigne le mécanisme par lequel un risque identifié de la vie est financièrement couvert par une compagnie d’assurance. La réparation des dégâts causés par le sinistre revient à la société d’assurance et non au responsable direct qui, assurément, risquerait la ruine.

Ceci est organisé au sein du contrat d’assurance, dit police d’assurance, qui précise le ou les risque(s) couvert(s), définit exactement les garanties et pose les conditions de l’engagement de l’assurance. En échange, l’assuré paie régulièrement une cotisation, dont le prix dépend de la nature du risque, de l’intensité du risque dans le contexte précis de l’assuré, du niveau de la franchise et des garanties souscrites.

La mutualisation des risques

Les cotisations perçues par l’assureur sont mutualisées et gérées de façon à ce que la société d’assurance puisse réaliser les garanties auprès de ses assurés et verser les indemnisations ou rentes d’assurance vie prévues. La mutualisation des risques se traduit par la mutualisation des cotisations, fondement de la solvabilité de l’organisme d’assurance.

Au final, considérant que personne n’est à l’abri d’un accident et l’insolvabilité qui découlerait d’une réparation individuelle des dommages ou des frais de santé, la cotisation prend la forme d’une avance sur dette de responsabilité, ou d’une provision étalée dans le temps sur le coût du sinistre. Être assuré ressemble fort à de la bonne gestion, plutôt qu’à de l’irresponsabilité.

 


Pour illustrer le mécanisme de l’assurance prenons un exemple de l’assurance santé complémentaire. Dans le domaine dentaire, voyons le risque fréquent et si naturel de la perte des dents avec l’âge ou, en conséquence d’un accident :

  • Pour l’appareil dentaire nécessaire, supposons une facture de 2000 €
    La sécurité sociale prévoit en 2016 un tarif de référence à 182,50 €, tarif sur lequel l’assurance maladie rembourse 70%, soit 127,75€. Reste à votre charge 2000 – 127,75 = 1872,25 €.
  • Votre assurance complémentaire santé interviendra pour prendre en charge une partie de ce solde restant. Le niveau de la prise en charge des soins dentaires dépendra des garanties souscrites : 100% du tarif de la sécurité sociale (tarif de convention), 300 %, ou beaucoup plus si une garantie en renfort dentaire a été souscrite. On parle généralement de mutuelle dentaire.

 

Distinguer les contrats d’assurance

Schématiquement, les assurances se distinguent entre assurances de personnes et assurances de biens et se répartissent ainsi les différents risques. Se retrouvent dans la catégorie des assurances de biens, l’assurance automobile, certaines garanties de l’assurance habitation ou de l’assurance dommage ouvrage. Quant à la catégorie des assurances de la personne, se signalent au premier plan l’assurance vie et la complémentaire santé, puis l’assurance emprunteur, la prévoyance ou encore le plan d’épargne retraite.

Une autre distinction peut être faite entre assurances facultatives et assurances obligatoires listées par le code des assurances. Hormis les assurances professionnelles obligatoires, l’assurance obligatoire la plus connue est l’assurance des véhicules terrestres à moteur pour le risque circulation. Vient ensuite l’assurance multirisques habitation dont les garanties de responsabilité civile sont indispensables dans la vie courante. L’obligation d’assurance habitation est légalement prévue pour le locataire, mais pour le propriétaire elles s’imposent de fait. L’assurance emprunteur fait également partie des assurances obligatoires lorsqu’il s’agit de garantir un emprunt immobilier.

La nécessité d’une couverture des risques est tout aussi vraie chez les professionnels et les entreprises. La prise en charge par un organisme d’assurance des risques liés à une exploitation a même des répercussions décuplées sur l’économie. Par exemple, la couverture des pertes d’exploitation suite à un incendie ou une catastrophe naturelle permettra de faire survivre l’entreprise.

Le poids des sociétés d’assurance

L’intervention des sociétés d’assurance est telle, qu’elles sont devenues la clé de nos économies. Non seulement la protection des personnes et des patrimoines leur revient, mais elles sont aussi des investisseurs majeurs. En effet toute société d’assurance gère et investit les sommes récoltées avant de les verser au titre de leurs engagements.

Rappelons qu’en 2014 les cotisations versées au secteur de l’assurance dépassait les 200 milliards d’euros, dont 148,9 milliards pour les assurances de personnes et 51,1 milliards pour les assurances de biens et responsabilité. Parallèlement, les sociétés d’assurance ont versé près de 159 milliards d’euros de prestations.


Vous souhaitez changer de contrat d’assurance et bénéficier des conseils d’un expert ?

Contacter gratuitement un expert



« Retour au lexique
Être rappelé