Accueil > Les dossiers > L'expert en assurance : quel est vraiment son rôle ?

L’expert en assurance : quel est vraiment son rôle ?

Toutes les compagnies d’assurance envoient systématiquement un expert à la suite d’un sinistre. Elles peuvent également demander l’avis d’un expert avant qu’un contrat d’assurance ne soit signé dans le but de juger des risques potentiels. Mais quel est vraiment le rôle de ces experts ?

L’expert en assurance : un rôle important

L’expert détient un rôle fondamental dans la prise en charge des risques pour tout contrat d’assurance. L’indemnisation de la compagnie d’assurance dépend en grande partie du rapport de l’expert en assurance concernant le sinistre ou le bien à couvrir. En d’autres termes, c’est en fonction des détails fournis par l’expert que l’assureur détermine le montant de la prime que le souscripteur devra payer, ou le coût des dégâts et des réparations que la compagnie devra supporter. Le rôle de l’expert en assurance se situe donc aussi bien en amont de la souscription à un contrat d’assurance, qu’après la survenue d’un sinistre.

Toute personne désirant assurer un bien a la possibilité de faire appel à un expert en assurance afin d’évaluer par exemple la valeur d’une maison, d’une voiture, d’un objet d’art, etc. avant la souscription d’un contrat. Même si les compagnies d’assurances envoient elles-mêmes en amont, ce qui est souvent le cas, leurs experts en assurance, l’assuré a toujours la possibilité de procéder à une contre-expertise. Pareillement, après un sinistre, il appartient à l’expert en assurance d’identifier le bien détruit, de décrire les dommages, d’évaluer le coût des dégâts et éventuellement de proposer les mesures permettant de conserver le bien. L’assuré peut par la suite contester le rapport s’il n’est pas d’accord sur certains points.

Sinistre automobile : rôle de l’expert en assurance

Lorsqu’un sinistre est déclaré à l’assurance automobile, celle-ci envoie un technicien qualifié, spécialiste de l’automobile, qu’elle charge de constater de visu les dégâts subis par le véhicule. Il vérifie d’abord que la voiture sinistrée est bien celle prise en charge par le contrat d’assurance, et que l’accident s’est effectivement déroulé comme indiqué dans le constat amiable. Il estime ensuite la valeur de la voiture en fonction de son état général, de son âge, et du nombre de kilomètres parcourus.

Ceci fait, il évalue le coût des réparations devant être réalisées sur le véhicule, en stipulant dans son rapport le montant des dépenses comprenant pièces et main d’oeuvre. Pour ce faire, il détermine avec le garagiste les réparations à réaliser, le coût de celles-ci et la durée d’immobilisation de la voiture. Il peut notamment négocier le coût des réparations et définir avec le garagiste le remplacement ou la réparation de certaines pièces notamment de carrosserie. L’assurance automobile se basera par la suite sur toutes les données fournies dans le rapport afin de déterminer le montant de l’indemnisation qui sera attribuée.

icone téléphone Être rappelé