Accueil > Les dossiers > La Garantie des Accidents de la Vie : qu'est-ce que c'est ?

La Garantie des Accidents de la Vie : qu’est-ce que c’est ?

Accidents domestiques, vols, effractions, agressions, plus de 12 millions de Français en subissent les conséquences chaque année. La Garantie des Accidents de la Vie vise justement à couvrir les personnes victimes de ce genre de souffrance dans la vie quotidienne.

La Garantie des Accidents de la Vie : quand les assureurs prennent au sérieux les accidents corporels au quotidien

La Garantie des Accidents de la Vie est un contrat d’assurance inventé par les assureurs dans le courant de l’année 2000. Son invention répond essentiellement au désir des assureurs de compléter leurs offres en matière de protection des individus dans la vie quotidienne. Concrètement, l’assurance multirisque habitation indemnise uniquement les pertes matérielles. Face à cela, les assureurs ont choisi de mettre à la disposition des individus un contrat d’assurance labellisé permettant une indemnisation sans complication de procédure en cas d’accidents corporels.

La GAV ou Garantie des Accidents de la Vie est un contrat d’assurance s’adressant à un individu, un couple ou une famille. Toutes les personnes incluses lors de la souscription à cette assurance sont couvertes par cette garantie. La GAV permet l’obtention d’indemnisation en cas d’accidents domestiques graves, d’accidents médicaux, d’effractions, d’agressions en pleine rue, d’attentats ou de décès. La majorité des assureurs refusent la souscription à un contrat GAV pour les personnes ayant plus de 65 ans.

La Garantie des Accidents de la Vie : cotisations et capital à verser en cas d’accident

La Garantie minimale pour l’assurance GAV prévoit l’indemnisation des accidents corporels pouvant survenir au quotidien. Pour que l’indemnisation soit effective, la gravité du traumatisme doit aller au-delà du seuil minimum d’Incapacité Partielle et Permanente fixé dans le contrat. Dans la plupart des contrats, le seuil minimal IPP est fixé à 30%. Pour un seul assuré, le contrat de base GAV prévoit une cotisation annuelle de 124 euros environ. Les contrats familiaux nécessitent quant à eux une cotisation annuelle de 213 euros environ. Ces cotisations sont plus élevées pour les personnes souscrivant à un contrat GAV ayant un seuil minimal IPP faible.

L’indemnisation à verser à une personne accidentée n’est pas fixée à l’avance dans le contrat GAV. En effet, la gravité des séquelles physiques et psychologiques engendrées par l’accident conditionne le montant de la somme à verser à l’assuré. En cas de décès, le montant de l’indemnité à attribuer aux proches est calculé suivant l’importance du préjudice psychologique et économique entraîné par cette perte. En cas d’accidents, le contrat GAV prévoit toujours l’attribution d’une indemnisation aux assurés sans qu’il y ait nécessité de rechercher un responsable ou une justification du respect des normes de sécurité à suivre comme dans le cas d’autres types de contrat d’assurance.

Être rappelé