Accueil > Les dossiers > Courtage en assurance : une mission de négociation auprès des assureurs

Courtage en assurance : une mission de négociation auprès des assureurs

L’agent général et le courtier exercent tous deux des activités d’intermédiation en assurance (courtage en assurance). Le premier travaille toujours dans le secteur assurantiel, à l’inverse du second dont la mission est de faire le lien entre le client et l’offreur d’un produit dans de nombreux domaines (crédit, assurance, mutuelle, etc.).

Obligation d’inscription au Registre du commerce et des sociétés

Les agents généraux sont généralement plus connus que les courtiers pour lier l’assuré à la compagnie d’assurances. Dans la pratique, les courtiers s’apparentent davantage à des négociateurs chargés de commercialiser les produits de leurs fournisseurs (les assureurs), tout en prêtant attention aux attentes et besoins de leurs clients (les assurés). Ils sont alors qualifiés de commerçants et doivent être inscrits au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) pour exercer légalement leurs fonctions. Certains négociateurs se spécialisent dans le domaine de la prévoyance, de la santé (mutuelle) ou du placement financier (assurance vie). D’autres proposent des contrats d’assurance pour le grand public.

Des négociateurs de garanties spécifiques

Chaque courtier en assurance, qu’il soit spécialisé ou non, conclut librement des conventions avec les compagnies d’assurances. Il détermine le contenu des garanties en fonction des exigences de son client et fixe ensuite le tarif de sa prestation en tenant compte du prix de l’assureur et du montant de la commission qu’il établit. Généralement, les courtiers en assurance ciblent les marchés plus spécifiques qui requièrent des adaptations que les assureurs n’ont pas l’habitude de proposer. Ainsi, les automobilistes malussés, les sportifs de haut niveau et les propriétaires d’un logement particulier s’adresseront, parfois même en l’ignorant, à ces négociateurs.

Des intermédiaires exonérés des risques du contrat d’assurance

L’engagement a lieu entre l’assuré et le courtier qui commercialise le produit d’assurance à son nom et gère les sinistres. Les intermédiaires façonnent les contrats, mais les risques propres au secteur assurantiel sont toujours assumés par les compagnies d’assurances. Le contrat souscrit doit donc être rattaché à un assureur, désigné par le courtier. Enfin, si vous avez souscrit un contrat d’assurance auprès d’un intermédiaire professionnel et que ce dernier fait faillite, il est important de rappeler que votre dossier sera immédiatement transféré à la société d’assurance sur laquelle repose le risque.

icone téléphone Être rappelé