Accueil > Actualités > Un prêt immobilier après 50 ans ?

Un prêt immobilier après 50 ans ?

Il existe de nombreuses raisons pour un senior d’emprunter : faire l’acquisition d’une résidence secondaire, aider ses enfants à devenir propriétaire… De plus, les taux n’ont jamais été aussi bas et s’endetter à l’heure actuelle ne coûte quasiment rien (moins de 2%). Il est bien sûr possible pour un senior d’emprunter, à condition d’être bien renseigné.

 

Quels éléments augmentent nos chances d’accéder à un crédit après 50 ans ?

Plusieurs éléments sont pris en compte pour envisager de vous accorder un crédit.

Les revenus

Quel que soit le type de crédit, la condition la plus importante pour accéder à un crédit est de présenter des revenus suffisants. Plus vos revenus sont élevés, plus vous avez de chance de vous voir accorder le crédit. Le prêteur vérifie toutes les sources de revenus des emprunteurs, mais également leur taux d’endettement, car il ne peut être supérieur à 30% selon la loi.

La stabilité financière

La deuxième condition, au-delà des revenus, est d’avoir une situation financière stable. L’organisme prêteur vous demandera sûrement des relevés de compte bancaire sur une période assez significative pour lui. Pas de panique au niveau des documents à fournir, depuis 2016, les banques sont obligées de remettre à l’emprunteur une fiche d’informations standardisée qui reprend toutes les informations sur le contrat. Elle doit également informer l’emprunteur de manière claire sur les éléments qui influent sur l’évaluation de sa capacité à rembourser.

La santé

Le dernier élément qui influe sur vos chances d’accéder à un crédit est votre santé. En théorie la santé n’entre pas en compte dans l’obtention du prêt lui-même. En revanche, lorsque vous allez souscrire à un contrat d’assurance de prêt immobilier, vous aurez certainement à remplir un questionnaire de santé. Des problèmes de santé peuvent entraîner un refus de l’assurance pour assurer votre emprunt, ou de fortes augmentations de prix que l’on appelle surprimes.

 

Comment trouver l’assurance la moins chère pour le prêt ?

Nous venons de le voir, le véritable enjeu reste l’assurance qui garantit le prêt en cas de décès, dont le coût augmente rapidement quand on prend de l’âge. Les contrats groupe que proposent les banques prêteuses permettent de mutualiser les risques et ainsi leur simplifier la tâche. Mais ce système présente l’inconvénient d’être assez coûteux pour un emprunteur.

Vous pouvez avoir recours à une « délégation » d’assurance (un contrat individuel chez un autre assureur que votre banque), car c’est très souvent bien moins onéreux. Faire une délégation d’assurance permet également de couvrir certains risques ou maladies, comme le diabète, que les contrats de groupe excluent ou font payer plus cher.

Exemple : Un non-fumeur âgé de 57 ans qui emprunte 150 000 euros sur quinze ans se verra proposer une prime de 0,48 %, soit 10 800 euros, avec un contrat de groupe. S’il opte pour la délégation d’assurance, la prime tombe à 0,37 % soit 8 434 euros. Nous arrivons donc à un total de 2 366 euros d’économies, même pour un senior.

Pour trouver le meilleur contrat pour vous, n’hésitez pas à utiliser notre calculateur d’économies avant de faire appel aux services de nos experts en assurance de prêt pour recevoir votre devis.

icone téléphone Être rappelé