Accueil > Actualités > Les réparations excessives de pare-brise pointées du doigt

Les réparations excessives de pare-brise pointées du doigt

D’après une enquête menée par “40 millions d’automobilistes”, les réparations de pare-brise augmentent chaque année de 15 % et résulte de ce fait, une hausse des tarifs de l’assurance auto.

Explications de la hausse des cotisations

En 2011, les primes ont augmenté de 2,5 à 4 %, mais elles ne sont pas dues exclusivement aux nombres de catastrophes naturelles, ou à la hausse du prix des réparations. Le poste “garantie bris de glace”, lui est en constante croissance : aujourd’hui, la garantie bris de glace coûte environ 32 euros, dans trois ans, elle sera de 48 euros. Cette hausse probable aura bien sûr un impact direct sur la prime annuelle des assurés.

Les enseignes de réparations de pare-brise dans le collimateur

Depuis quelques années, on assiste à un marketing agressif de la part de certaines enseignes du domaine. Elles encouragent un contact direct entre le réparateur et l’assuré, et, de ce fait, ce dernier ne demande plus l’avis de son assureur qui pourrait éventuellement lui indiquer un réparateur moins cher et tout aussi efficace que certaines grandes enseignes. Les procédures administratives sont simplifiées et les consommateurs sont de plus en plus friands de cette nouvelle forme de réparations de pare-brise.

Vers une responsabilisation des assureurs et des usagers

Normalement, un pare-brise nécessite une réparation lorsque l’impact est supérieur à 3 cm, ou trois impacts de 1 cm. Seulement, avec les publicités attractives qui incitent les automobilistes à faire réparer leur pare-brise au moindre impact, les assureurs perdent la maîtrise de leur garantie bris de glace. Ces réparations excessives entrainent au final une augmentation du prix des assurances automobile alors que le consommateur croit bien faire.

Être rappelé