Accueil > > Ce qui va changer en 2018 dans le monde des assurances

Ce qui va changer en 2018 dans le monde des assurances

En 2018, les changements dans le monde des assurances sont nombreux et il est parfois difficile de s’y retrouver. Afin de vous informer au mieux, nous avons recensé pour vous, les différentes mesures les plus importantes de cette nouvelle année.

Tableau Noir

[Assurance de prêt]Résiliation annuelle assurance de prêt

Au 1er janvier 2018, l’amendement Bourquin entre en vigueur et met en place un droit de substitution annuel des contrats d’assurance de prêt. L’objectif étant de favoriser la concurrence sur un marché largement dominé par les institutions bancaires.

Pour pouvoir résilier son contrat, il suffit d’en faire la demande auprès de son assureur à date d’échéance principale, soit une seule fois par an. Il faut également respecter certaines conditions comme trouver un nouveau contrat à garantie au moins équivalente à celles proposées par l’ancien. L’idée est donc de trouver un contrat qui présente le même niveau de garanties à un meilleur tarif.

Attention tout de même, un recours devant le Conseil constitutionnel a été déposé afin de contester la légitimité de l’amendement. En effet, cette nouvelle loi va permettre aux assurés d’économiser en moyenne 6425€ sur leur contrat d’assurance de prêt. Nul doute que les banques ont peur pour les quelque 600 millions d’euros d’encaissement de primes qu’elles pourraient perdre.

Pour en savoir, rendez-vous sur l’article dédié à cette nouvelle réforme.

[Mutuelle santé] – Nouvelle augmentation des tarifs des mutuelles

Comme chaque année, les tarifs des mutuelles santé sont revus à la hausse. En 2018, cette hausse est d’autant plus importante que de nombreuses réformes santé entre en vigueur. En effet, les mutuelles vont devoir supporter l’augmentation du forfait hospitalier de 18€ à 20€ par jour. Non pris en charge par la Sécurité sociale, certaines mutuelles santé proposent malgré tout une couverture. De la même manière, en passant de 3 à 11, ce sont 8 nouveaux vaccins qui sont rendus obligatoires pour les enfants nées après le 1er janvier 2018. Pour rappel, une partie des vaccins est remboursée par les mutuelles santé qui vont donc voir leurs dépenses augmentées dès cette année.

D’autres facteurs sont à l’origine de l’augmentation du tarif des mutuelle en 2018. Rendez-vous sur notre article dédié pour en savoir plus.

[Assurance de personne / Placement]Revalorisation du Plafond Annuel de la Sécurité Sociale (PASS)

Tous les ans, le Plafond Annuel de la Sécurité Sociale (le PASS) est revalorisé pour mieux correspondre aux dépenses de santé sur une année. En 2018, le PASS est revalorisé à 39 732€ (contre 39 228€ en 2017).

Le Plafond Mensuel de la Sécurité Sociale (le PMSS), quant à lui est revalorisé à 3 311€ par mois (contre 3 269€ par mois en 2017).

Pour rappel, le PASS et le PMSS sont des indicateurs qui permettent de calculer certaines garanties de remboursements dans les assurances de personnes, mais également de calculer des intérêts pour certains placements.

[Placement]Hausse de la Contribution Sociale Généralisée (CSG)

Mesure phare du gouvernement qui vient accompagner la suppression progressive du Régime Social des Indépendants (RSI), la hausse de la Contribution Sociale Généralisée (CSG) est effective dès le 1er janvier 2018. Elle concerne bien sur les revenus d’activité, pour les salariés et les non-salariés, les revenus du patrimoine, mais également les revenus de placements.

La CSG est donc augmentée de 1,7 point et passe de 7,5% à 9,2%. Seule la quote-part déductible augmente de 5,1% à 6,8%. La part non-déductible reste inchangé à 2,4% tout comme la CRDS à 0,5%.

Les allocations chômage (6,2%), les Indemnités Journalières de la Sécurité Sociale (6,2%) et les pensions retraite versées à taux réduit (3,8%) reste quant à elles au même taux.

[Placement]Nouvelle taxe sur les revenus des capitaux

En 2018, le Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) est un nouveau système de taxation sur les revenus des capitaux réalisés. Effectif dès le 1er janvier, cette nouvelle taxe vient remplacer le cumul de l’impôt sur le revenu et des contributions sociales (CSG, CRDS, …) sur les revenus d’épargne. Le taux d’imposition est fixé à 30% pour tous.

Le PFU s’applique pour les revenus des capitaux mobiliers, ou les plus-values de cessions de titres. L’assurance vie n’est pas encore concerné par cette nouvelle taxation.

Si plus avantageuse, l’imposition au barème sera toujours une solution, mais il sera impératif d’en faire la demande pour pouvoir en bénéficier. Ce sont surtout les ménages non-imposables qui auront tout intérêt à faire cette demande.

En fait, tous les ménages imposables seront gagnant avec ce nouveau système de taxation et notamment ceux qui était imposés auparavant à plus de 30% et 45% de leurs revenus.

[Assurance maladie] – Suppression des cotisations salariales maladie et chômage

Avec le nouveau projet de financement de la Sécurité Sociale révélé le 21 décembre 2017, le gouvernement confirme sa volonté de supprimer en deux temps, les cotisations chômage et les cotisations maladie.

Auparavant de 2,40% la cotisation salariale chômage est désormais de 0,95%. Elle sera définitivement supprimée le 1 octobre 2018.

Les cotisations salariales maladie sont quant-à elles entièrement supprimées au 1er janvier 2018 (auparavant 0,75%).

Au travers de cette nouvelle réforme, le gouvernement d’Emmanuel Macron entend redonner du pouvoir d’achat aux salariés en diminuant les prélèvements salariaux de 3,15% au total.

[Assurance de biens]Hausse des tarifs des assurances de biens

Assurance Auto/Moto

Confirmé depuis déjà quelques mois par les assureurs eux-mêmes, les tarifs de l’assurance auto/moto ont augmentés d’environ 2 à 3% en 2018. Ces nouvelles majorations importantes sont justifiées par la longue stagnation des tarifs entre 2009 et 2015.

Ces dernières années, les coûts des réparations se sont envolés notamment à cause du prix des pièces détachées. L’inflation ou encore l’augmentation du nombre de sinistres sont également des raisons qui expliquent la hausse des tarifs de ces assurances.

Assurance Habitation

Tout comme les assurances auto et moto, le tarif de l’assurance habitation augmente également en 2018. Cette hausse est cependant très minoré et se situe entre 1 et 2% selon les compagnies d’assurance dès le 1er janvier 2018.

icone téléphone Être rappelé