Accueil > Actualités > 2011 : prudence pour les assureurs européens selon Moody's

2011 : prudence pour les assureurs européens selon Moody’s

L’agence de notation Moody’s a affirmé que les assureurs européens devraient être plus prudents pour 2011 face à une exposition à la dette souveraine. La seule solution serait de continuer à favoriser la souscription rentable des contrats ainsi que la gestion défensive des bilans.

Prudence face aux incertitudes concernant les plans réglementaires et macroéconomiques

Les assureurs européens devraient se montrer plus prudents selon l’agence de notation Moody’s. En prenant en compte les incertitudes sur les plans réglementaires et macroéconomiques, l’agence a émis quelques hypothèses qui pourraient amener à une dégradation. Deux scénarios sont présentés et se basent sur la contagion de la crise en zone euro à d’autres pays notamment en Italie et en Espagne. Selon Moody’s, en cas de contagion, le niveau de capitalisation du secteur de l’assurance européenne serait touché. D’autres scénarios ont également été pris en compte comme un relèvement brutal des taux d’intérêt et l’incapacité des assureurs à maintenir les relèvements tarifaires en assurance dommage.

Reprise des opérations fusions-acquisitions fin 2011

Pour 2011, le sujet concernant Solvabilité II qui devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2013 est un élément déterminant pour le secteur de l’assurance. Moody’s suggère une mise en oeuvre progressive de ce nouveau cadre réglementaire concernant les exigences de fonds propres des assureurs. Il s’agit d’une continuité avec les propositions établies par le texte Omnibus II, publié le 1er février 2011. Comme aucune mesure de transitions n’est mise en place, Moody’s affirme que le secteur sera touché par des levées de capital massives et rapides. Malgré ses inquiétudes, Moody’s affirme qu’une reprise des opérations de fusions-acquisitions sera observée fin 2011, début 2012. La recherche de relais de croissance pour compenser la faible progression de plusieurs marchés européens entraînerait cette reprise.

Être rappelé