Accueil > Actualités > Algérie, une santé financière mitigée pour le secteur de l'assurance

Algérie, une santé financière mitigée pour le secteur de l’assurance

En Algérie l’assurance se porte plutôt bien puisque ce secteur est toujours en pleine croissance. Oui, mais les chiffres montrent que cette croissance est moins rapide qu’en 2008 et 2009.

Algérie, un chiffre d’affaires de 79 milliards de dinars en 2010

Les prévisions de clôture récemment publiées par le Conseil National des Assurances (CNA) en disent long sur la santé financière du secteur de l’assurance en Algérie. Effectivement, un chiffre d’affaires de 79 milliards de dinars, soit 807 millions d’euros environ, a été réalisé par le secteur en 2010, soit une hausse de 6 % par rapport aux chiffres de 2009. La croissance est toutefois moins rapide dans la mesure où celle de 2009 se chiffrait à 13 % comparée à celle de l’année 2008.

Durant le troisième trimestre de l’année 2010, le secteur de l’assurance a réalisé un chiffre d’affaires de 15,5 milliards de dinars (159 millions d’euros environ), soit une baisse de 13,2 % par rapport au troisième trimestre de l’année 2009. Le chiffre d’affaires du secteur d’assurance était de 59,2 milliards de dinars (978,8 millions d’euros) à la fin du mois de septembre de la même année. Aussi, le chiffre d’affaires généré est de 20 milliards de dinars environ (208,3 millions d’euros) durant le quatrième trimestre de l’année 2010.

Algérie, la croissance du chiffre d’affaires par offres d’assurances

Au cœur des offres d’assurance des différentes compagnies d’assurances en Algérie, l’assurance CAT-NAT (catastrophes naturelles) a connu une baisse de 4 % à la fin du troisième trimestre de l’année 2010. Les assurances agricoles quant à elles ont connu une hausse de 15 %. L’assurance animaux notamment pour les bovins bénéficie d’une hausse de 12,6 % à la fin du mois de septembre 2010. La hausse pour les assurances des personnes est de 22 % et celle de la responsabilité civile, de 16,5 %. Une baisse de 13 % de la garantie du crédit immobilier est également enregistrée au cours de cette période.

Le secteur de l’automobile a connu une hausse de 17 % à la fin de l’année 2010, soit 2 % de moins par rapport aux chiffres de la fin de l’année 2009. Un taux de 45 % renforce cette assurance, au désavantage du secteur d’assurance IARD (incendies, accidents et risques divers), ne détenant que 32 % du portefeuille général, par rapport à 37 % en 2009. Cette hausse s’explique par une progression de 12 % des garanties facultatives, et cela, malgré la diminution des importations de véhicules depuis le mois de juin 2009 jusque fin 2010.

icone téléphone Être rappelé