Accueil > Actualités > Les réseaux sociaux inquiètent les compagnies d'assurance

Les réseaux sociaux inquiètent les compagnies d’assurance

Les réseaux sociaux pullulent sur la toile. De Facebook, en passant par Twitter, ou encore Myspace, de plus en plus d’internautes partagent des informations personnelles comme, par exemple l’adresse de leur maison.

Les réseaux sociaux : une mine d’informations pour les cambrioleurs

Aujourd’hui, il est facile de se procurer des informations sur n’importe qui dans le monde, via les réseaux sociaux. Les utilisateurs ne se rendent pas compte des dangers de la toile. De ce fait, les compagnies d’assurance risquent d’augmenter leurs primes si les internautes ne se montrent pas assez vigilants. Pour s’inscrire sur un réseau social, rien de plus simple : il suffit de remplir des informations telles que le nom, le prénom, la date de naissance et donner une adresse e-mail. Une fois votre compte créé, vous pouvez ajouter vos amis à votre groupe.

À première vue, cela paraît inoffensif, mais personne ne sait qui peut se cacher derrière un ordinateur. De ce fait, les utilisateurs peuvent être virtuellement amis avec des personnes qu’ils ne connaissent pas ; mais juste pour le plaisir d’avoir une liste d’amis longue. Il suffit d’indiquer sur son statut “je serai en vacances”, et vous ne savez pas tout ce qui peut arriver. En un mot, vous offrez des pistes aux gens malveillants, ou aux cambrioleurs. Ils peuvent facilement vous retrouver en allant sur votre page, et trouver votre adresse.

Les compagnies d’assurance recommandent la vigilance

Face à ce phénomène de plus en plus récurrent, les compagnies d’assurance ont décidé de prendre les choses en main : selon le site britannique Confused.com, les internautes pourraient voir leur taux de cotisation augmenter de 10% s’ils divulguent trop d’informations personnelles sur leur compte. La dernière victime, ne fut autre que le comédien Michaël Youn, qui avait indiqué qu’il serait absent de son domicile à une heure précise. Et de plus, il avait posté des photos de chaque pièce de son appartement, qui en quelque sorte, a facilité le travail des cambrioleurs. Son logement fut donc cambriolé, très mauvaise surprise pour le comédien.

Il faut savoir que les compagnies d’assurance se penchent sérieusement sur le problème, et estiment que l’insouciance des utilisateurs de réseaux sociaux leur fait perdre beaucoup d’argent. Indiquer à des centaines de gens l’adresse exacte de son habitation est en effet très risqué. Une compagnie d’assurance britannique, Legal and General a fait une étude approfondie sur le sujet, et il s’est avéré que 38% des Britanniques dévoilent des informations qui devraient être à priori confidentielles. De ce fait, le risque de cambriolage est d’autant plus grand.

Être rappelé