Accueil > Actualités > Une révision imminente pour l'assurance chômage Suisse

Une révision imminente pour l’assurance chômage Suisse

En raison d’un endettement constaté, la convention d’assurance chômage signée le 19 février 2009 en Suisse est passible d’une révision. Avant toute prise de décision, le projet de révision fera l’objet d’un référendum avant la fin du mois de septembre.

Révision de l’assurance chômage : une solution possible à l’endettement du secteur

Une nouvelle fois, l’assurance chômage suisse est menacée de révision au désarroi des chômeurs. Cette modification imminente intervient, car les statiques se sont révélées trop confiantes quant à la possibilité de réduction massive du nombre de chômeurs depuis le mois de février 2009. Des analyses statistiques qui n’ont pas pris en compte les conséquences désastreuses de la crise économique auprès des entreprises. Suite à ces imprévus, l’assurance chômage est actuellement victime d’un endettement de plus de 7 milliards de francs.

Les modifications envisagées pour l’assurance chômage portent sur l’augmentation de 0,2 % pour la cotisation ordinaire, la hausse de 1 % sur les contributions publiques et la hausse de 1 % sur la cotisation de solidarité. La période de cotisation requise pour le droit d’acquisition des aides financières via l’assurance maladie va également être prolongée. Pour un droit d’indemnisation de 400 jours, le prétendant à l’assurance devra d’abord observer une période de cotisation de 18 mois au lieu de 12 mois. Le délai de carence sera également plus long pour certaines catégories de travailleurs.

Révision de l’assurance chômage : qui sera touché

Les changements prévus pour l’assurance chômage vont concerner les assurés hors de la tranche d’âge de 30 ans à 55 ans. Seront concernés par cette révision les personnes en situation de chômage depuis de nombreuses années, les jeunes diplômés qui n’ont pas encore acquis le droit à l’assurance chômage, les chômeurs vivant dans des secteurs à taux de chômage élevé… Avec ce procédé, le Conseil Fédéral compte réaliser 622 millions d’économie et par là même, obtenir 646 millions de recettes additives.

Malgré tout, ces modifications prévues par la Loi sur l’Assurance Chômage et Indemnités doivent encore passer par un référendum. Les amendements prévus pour la révision de l’assurance chômage apparaîtront plus précis si le “OUI” est majoritaire. Dans le cas échéant, les chômeurs devront se conformer à une hausse automatique de 0,5 % de leurs cotisations. Les opposants à cette révision se manifestent actuellement pour le refus de la déstructuration de l’assurance chômage. Le vote du référendum pour ce projet de réforme est prévu le 26 septembre 2010.

icone téléphone Être rappelé