Accueil > Actualités > AXA : Un premier semestre présentant des résultats favorables

AXA : Un premier semestre présentant des résultats favorables

Malgré la vente d’une partie de ses actifs au Royaume-Uni pour des raisons stratégiques, le groupe d’assurance international Axa enregistre des chiffres favorables. Pour le premier semestre 2010, les résultats observés sont bien meilleurs que ceux prévus par les experts.

Une baisse de 28 % des bénéfices nets

D’après un communiqué publié au début du mois d’août, la compagnie d’assurance Axa aurait obtenu un résultat opérationnel supérieur à celui qui a été prévu, à l’issue du premier semestre 2010. Et cela, malgré la cession d’une partie des activités au Royaume-Uni en juin dernier. Le bénéfice net constaté au premier semestre 2010 est effectivement en baisse de 28 %, mais les 944 millions d’euros de profits dépassent nettement les 623 millions annoncés par les prévisions. Le recul s’explique par la perte de 1,478 milliard d’euros suite à la vente d’une partie de ses activités vie, épargne et retraite au Royaume-Uni à l’assureur Resolution Ltd. Sans cette opération de cession d’actifs, le résultat net aurait considérablement progressé de 81 %.

Un chiffre d’affaires en hausse de 1,4 %

Le résultat opérationnel accuse une baisse de 3 % avec 2,082 milliards d’euros, mais s’avère être supérieur au montant de 1,884 milliard d’euros qui avait été anticipé par les analystes. Un léger recul essentiellement imputable à la baisse de 9 % relative à la contribution d’une activité de dommage défavorisée par les catastrophes naturelles survenues en début d’année. Mais les effets sur le groupe ont été atténués par le progrès de 6 % affiché par le résultat opérationnel des produits en assurance vie, épargne et retraite. Pour le premier semestre 2010, le chiffre d’affaires du deuxième groupe européen d’assurances par la capitalisation boursière a donc progressé de 1,4 % pour atteindre 49,9 milliards d’euros.

Les chiffres actuels parlent en faveur des marchés émergents

Le groupe reste fidèle à sa politique privilégiant la marge et le long terme. Car il faut rappeler qu’il a stratégiquement cédé certains de ses actifs au Royaume-Uni pour conquérir les marchés émergents, et notamment ceux des pays asiatiques. En outre, le groupe international français obtient de bons résultats concernant ses affaires nouvelles. La marge dégagée par leurs activités a d’ailleurs progressé pour s’élever à 19,1 % contre le chiffre de 16 % observé l’année dernière. En Chine et dans certains pays du sud-est de l’Asie, l’activité des affaires nouvelles a presque été multipliée par deux en moins d’un an. Ce qui n’est cependant pas le cas avec certains pays comme les États-Unis, le Japon, et la France qui enregistrent des baisses d’activité supérieure à 10 %.

Être rappelé