Accueil > Actualités > Assurance chômage : les nouvelles règlementations ont avantagé 238 000 personnes

Assurance chômage : les nouvelles règlementations ont avantagé 238 000 personnes

L’Unedic vient d’établir un bilan partiel sur les effets relatifs aux nouvelles règlementations qui régissent l’assurance chômage depuis avril 2009. Au cours des 12 premiers mois de leur application, les changements ont avantagé 238 000 chômeurs et lésé 19 000.

Les nouvelles règlementations de l’assurance chômage ont avantagé 238 000 personnes

Les nouvelles règles appliquées depuis avril 2009 régissant l’assurance chômage ont fait des gagnants et des perdants selon le bilan établi par l’Unedic ou l’union nationale interprofessionnelle pour l’emploi dans l’industrie et le commerce. Au cours des 12 premiers mois suivant la modification des règles, 238 000 personnes ont pu en profiter tandis que 19 000 en ont été pénalisées. L’Unedic a dû notamment débourser près de 617 millions d’euros entre mars 2009 et avril 2010.

Les nouvelles règles ont surtout été adoptées afin d’aider les jeunes travailleurs, les personnes occupant un poste précaire et les saisonniers. Les changements concernent surtout l’ouverture de l’indemnisation à quatre mois et le passage à la filière unique. En d’autres termes, les assurés peuvent actuellement être indemnisés dès qu’ils ont travaillé plus de quatre mois sur deux ans et demi, ou trois ans pour les quinquagénaires. L’indemnisation peut s’étaler jusqu’à trois ans et basée sur le principe d’un jour cotisé équivalant à un jour indemnisé.

Assurance chômage : la moitié des chômeurs a touché moins de 966 euros

La réforme de l’assurance chômage a ainsi permis à 195 000 personnes, ayant cotisé 4 à 6 mois, d’être indemnisées depuis l’année dernière. Par rapport à l’ancienne convention, les nouvelles dispositions auraient donc coûté 583 millions d’euros supplémentaires à l’Unedic. Un surcoût de 46 millions d’euros a de même été enregistré, avec une indemnisation de 35 jours de plus en moyenne pour 43 000 personnes ayant été affiliées durant 7 à 12 mois.

Par contre, d’autres affiliés auraient perdu en moyenne 21 jours d’indemnisation, par rapport à ce qu’ils auraient pu percevoir avec l’ancienne règlementation. Ils sont ainsi près de 19000 perdants qui ont cotisé pendant 6 à 7 mois. Par ailleurs, le bilan de l’Unedic indique que près d’un allocataire gagnant sur deux a moins de 30 ans, un sur trois moins de 25 ans et 30 % indemnisés au titre de l’annexe 4 (prenant en charge les intérimaires et les intermittents du spectacle). La moitié des chômeurs indemnisés par l’Assurance chômage aurait touché une allocation inférieure à 966 euros par mois et 50,7 % des demandeurs d’emploi ont été pris en charge.

icone téléphone Être rappelé