Comparateur indépendant d'assurances

Accueil > Actualités > Intempéries, la vague de froid coûte cher aux assurances

Intempéries, la vague de froid coûte cher aux assurances

Une fois de plus, la nature a joué un tour aux compagnies d’assurances. Ces dernières doivent en effet couvrir les dégâts causés par la vague de froid qui a sévi ces dernières semaines.

Hausse vertigineuse de la demande de véhicule de remplacement

L’hiver s’avère rude pour le budget des compagnies d’assurance. La couverture des dégâts lors de la vague de froid de cette année a coûté une somme très importante. Le secteur automobile est le plus coûteux avec une augmentation imprévisible des dossiers déposés. La demande de remplacement de véhicule se trouve parmi les situations les plus courantes pendant l’hiver.

Même si les assureurs sont habitués à gérer cette situation, la prévision a été largement dépassée pendant la vague de froid de la fin décembre et du début de ce mois de janvier. Habituellement, cette demande de remplacement provisoire est en moyenne de 1500, or pour cet hiver, ce chiffre a atteint un record historique. En effet, pour une seule journée, une compagnie d’assurance a pu enregistrer plus de 5800 demandes d’assistance de la part de ses assurés. Parmi les grandes causes de ce phénomène se démarque l’élargissement des garanties qui couvre désormais une panne à moins de 50km du domicile de l’assuré.

Les mesures mises en œuvre pour une meilleure couverture de la vague de froid

Les dégâts provoqués par cette vague de froid ont mis à rude épreuve les compagnies d’assurance. Face à ce problème, la plupart d’entre elles ont passé une fin d’année difficile. Lors des périodes les plus dures, l’activité d’assistance a grimpé de 40% au minimum selon les responsables auprès des assurances. Afin de gérer cette situation inhabituelle, des mesures ont été prises comme l’augmentation du personnel des plateformes téléphoniques accélérant ainsi les procédures.

La mise en place de ce dispositif a alors permis aux assureurs de satisfaire toutes les demandes de substitution de véhicule en un temps record même pendant les journées où la demande s’est avérée très importante. Par ailleurs, la hausse imprévisible des coûts est certes importante pour l’assureur, celle-ci est toutefois plus raisonnable par rapport aux dépenses du mois d’août. Lors de cette période, la couverture des accidents de circulation a fortement pénalisé le budget des assureurs. En dehors du secteur automobile, les assureurs restent aussi très vigilants aux éventuelles conséquences du froid et de la neige sur les habitations.

icone téléphone Être rappelé