Comparateur indépendant d'assurances

Accueil > Actualités > Le GEMA prévoit une hausse des tarifs en 2010

Le GEMA prévoit une hausse des tarifs en 2010

Une hausse tarifaire de certains contrats est inévitable selon le GEMA (groupement des entreprises mutuelles d’assurances). Cette augmentation concernera surtout l’assurance auto, l’assurance habitation et l’assurance santé.

Une hausse des tarifs, obligatoire, mais modérée

La conférence de presse du jeudi 24 septembre organisée par le GEMA a été l’occasion pour le groupe d’annoncer au public la hausse tarifaire obligatoire de certains contrats d’assurance en 2010. Trois secteurs seront particulièrement touchés par cette augmentation : l’assurance auto, l’assurance multirisque habitation et l’assurance santé. Plusieurs facteurs sont à l’origine de cette hausse inévitable, parmi les causes évoquées par le GEMA se démarquent la crise financière actuelle, les catastrophes naturelles devenues répétitives et le taux élevé de sinistres.

En assurance automobile, cette évolution des primes d’assurances est due surtout à une forte augmentation du taux de sinistralité. Ce dernier qui représente aussi bien les dommages matériels que les accidents corporels coûte en effet une somme énorme à l’assureur. Selon les statistiques, en cas d’incident corporel, le dédommagement déboursé par la compagnie coûte dix pour cent de plus que la totalité des primes versées par l’assuré. Le taux exact de cette hausse en assurance auto n’est pas encore fixé et dépendra des compagnies et de leur politique financière.

Le secteur habitation et l’assurance santé ne sont pas épargnés

L’assurance automobile n’est pas la seule à souffrir de cette augmentation, deux secteurs clés seront également victimes de cette hausse : l’habitation et la santé. En assurance habitation, les catastrophes de grandes envergures ne sont certes pas courantes, toutefois, les petits dégâts répétitifs causent de véritables problèmes pour les compagnies d’assurance. Les inondations de ces dernières semaines illustrent parfaitement ce cas. Même si aucun chiffre n’est encore officiel pour le moment, la hausse prévue pour le contrat d’habitation en 2010 ne devrait pas dépasser la barre des 6%.

Cette hausse sera à peu près la même en assurance santé avec une prévision estimée entre 3% et 6% en 2010. Les différentes pandémies actuelles mèneront en effet la vie dure aux compagnies d’assurance avec un taux élevé des couvertures complémentaire santé. Malgré cette estimation, la majoration définitive de la prime d’assurance santé ne sera divulguée qu’après la sortie d’un nouveau projet de loi effectué par la Sécurité sociale. Ce projet déterminera le quota de financement de la Sécurité sociale en matière de vaccination contre la grippe H1N1.

Être rappelé