Comparateur indépendant d'assurances

Accueil > Actualités > Assurance scolaire : de nouveaux acteurs sur le marché

Assurance scolaire : de nouveaux acteurs sur le marché

Avec la rentrée, le marché de l’assurance scolaire est le nouveau terrain de bataille des maisons d’assurance et des mutuelles. La souscription à une assurance scolaire est certes facultative, mais la menace de la grippe A et la turbulence croissante des enfants incitent les parents à y souscrire.

Un secteur longtemps dominé par une seule mutuelle

Le marché a longtemps été dominé par la mutuelle MAE. Elle était le seul établissement à pouvoir faire la promotion de son contrat d’assurance scolaire auprès des écoles, en accord avec la fédération des parents d’élèves (FCPE). De plus, la faible valeur ajoutée de l’assurance scolaire a longtemps entraîné le désintérêt des sociétés d’assurance, de prévoyance et les mutuelles. En effet, si le marché de l’assurance représente un chiffre d’affaires annuel de plus de 190 milliards d’euros, l’assurance scolaire ne totalise que 150 millions d’euros, avec un tarif variant entre 10 et 30 euros para enfant. Désormais, les autres assureurs proposent leur formule d’assurance scolaire et dans la majorité des cas, ils l’intègrent à d’autres types de contrats.

Des tarifs qui peuvent descendre jusqu’à 0 euro

Depuis trois ans, la MAE perd 200.000 clients par an sur le secteur de l’assurance scolaire. Cette baisse est due à une concurrence de plus en plus rude. Dernièrement, Carrefour, le géant de la distribution, a lancé une assurance scolaire gratuite pour ses clients. Sur simple présentation d’un ticket de caisse, les parents peuvent assurer la responsabilité civile de leurs enfants. Cette pratique a été dénoncée par la MAE, mais la procédure a été déboutée. Par ailleurs, les grandes maisons d’assurance intègrent déjà les clauses de l’assurance scolaire dans d’autres contrats. C’est le cas de certaines multirisques familiales, accidents de la vie et même les contrats d’assurance auto. Pour information, pour toute activité extrascolaire (classe verte, visite de musée, classe de neige…), la souscription à une assurance scolaire est obligatoire.

Être rappelé