Comparateur indépendant d'assurances

Accueil > Actualités > Assurance voyage : L'assurance annulation n'est pas applicable en cas d'épidémie.

Assurance voyage : L’assurance annulation n’est pas applicable en cas d’épidémie.

Les assureurs sont formels. La souscription à une assurance annulation exclut le remboursement de votre voyage en cas d’annulation pour des raisons d’épidémie. Si les situations de catastrophes naturelles vous permettent parfois de bénéficier d’un remboursement de vos frais de voyage, les cas d’épidémie sont quant à eux des motifs d’exclusion. Et le virus H1N1 n’arrange pas les choses.

Les épidémies comptent parmi les clauses d’exclusion des assurances annulation

Signalé la première fois au Mexique au mois de mars dernier, l’épidémie de grippe A (virus H1N1) a poussé de nombreux vacanciers à annuler leur déplacement vers les pays touchés par le phénomène, dont notamment le Mexique. Si votre assurance voyage inclut une clause d’annulation ou si vous avez spécifiquement souscrit à une assurance annulation, sachez que la pandémie de grippe A qui sévit actuellement dans le monde entier n’est pas un motif de remboursement pour les compagnies d’assurance. Si vous ne répondez donc pas aux critères d’annulation stipulés dans votre police d’assurance (maladie, décès d’un proche …) et que vous décidez malgré tout d’annuler votre voyage en raison d’une épidémie, vous ne serez pas en mesure d’exiger le remboursement de celui-ci.

Informez-vous auprès de votre voyagiste

D’après les responsables des compagnies d’assurance, procéder au remboursement des voyages en raison des épidémies reviendrait à rembourser tous les voyageurs à destination d’un pays, ou de tous les voyageurs du monde entier dans le cas d’une pandémie comme la grippe A. C’est pour cette raison qu’ils ont décidé d’intégrer ce cas dans les clauses d’exclusion. Il serait donc judicieux de contacter votre agence de voyages ou votre tour-opérateur, particulièrement si la date de départ prévue est imminente. Dans ce cas, d’après le Syndicat national des agents de voyage et l’association des tour-opérateurs, seules deux options se présentent, le report du voyage à une date ultérieure ou l’alternative d’une autre destination.

Être rappelé